Sign in
Download Opera News App

 

 

Deuil / musique ivoirienne : la disparition de Koudou Zebless est une énorme perte

C'est par un communiqué laconique que les communicateurs culturels de la région du Goh (Gagnoa) et le Bureau Exécutif de l'Association des Artistes du Gôh annoncent la disparition de l'artiste chanteur tradi-moderne Koudou Zebless, ce jour lundi 26 juillet 2021.

Koudou Zebless est originaire de la région de Gagnoa, dans le canton Zédi comme Michel Bohiri et Decothey, acteurs de la série à succès "Ma Famille", les artistes Sery Simplice, Boni Castro ou même l'ancien international de football Tizié Jean-Jacques.

L'artiste s'est révélé au grand public dans les années 1990 avec son concept "Pagnora", danse méconnue dans la région de Gagnoa pourtant berceau de la musique tradi-moderne du Centre-ouest de la Côte d'Ivoire.

Cette originalité et surtout le contenu de ses chansons qui décrivent les dérives et le langage mensonger des hommes dans les couples, amèneront l'ensemble des Ivoiriens à l'adopter.

Pour un hommage à l'artiste.

Koudou Zebless qui tire aujourd'hui sa révérence est issue d'une terre d'artistes et de compositeurs de musique.

Cette disparition est, dans la région, comparée à une termitière qui se vide, allégorie de la beauté d'une femme qui chaque heure perd ses attraits.

Koudou Zebless était aussi un bel homme, un Bagnon, "l'homme qu'on cache dans la case quand la panthère frappe à l'autre bout."

La termitière qui se vide annonce la fin d'une ère de beauté et l'avènement de saison d'amertume. Là se trouve ce que nous sert la disparition de Koudou Zebless.

Ah! Tout est gouttes de rosée sur la feuille de taro. Adieu l'artiste.

Ouraga Dali Constant

Content created and supplied by: OuragaDConstant (via Opera News )

Gagnoa Koudou Zebless

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires