Sign in
Download Opera News App

 

 

Concert de Mariam Ba à Abidjan: Boycotté, l’un des promoteurs dévoile les auteurs de la conspiration

La chanteuse Mariam Ba Lagaré qualifiée de Sosie de Carmen Sama.


La chanteuse Mariam Ba Lagaré livrera un concert ce 14 août au Palais de la Culture d’Abidjan. A quelques jours de ce spectacle de cette dernière qui est l’une des artistes des artistes chanteuses les plus en vogue actuellement au Mali, les promoteurs ont constaté un boycott de ce spectacle, orchestré depuis les réseaux sociaux en se basant sur la fibre patriotique des ivoiriens. Face à cette conspiration selon les promoteurs, Momo Gaillardo, l’un des organisateurs de ce concert, est monté au créneau pour dénoncer cela et dévoiler les intentions et objectifs réels derrière cette conspiration du concert de Mariam Ba baptisée ‘’La Daïshi de la musique féminine malienne’’.  

 

Momo Gaillardo, Co-organisateur du concert de Mariam Ba à Abidjan


Promoteur culturel ivoirien et co-promoteur et PCO (président du comité d’organisation) du concert de l’artiste malienne Mariam Ba à Abidjan prévu ce 14 août 2022 à la salle Anoumabo du palais de la culture de Treichville, Hamed Cissé plus connu sous le pseudonyme de Momo Gaillardo, a tenu à dire sa part de vérité sur ceux qui se dresse contre la tenue de ce concert en ces termes : « Depuis un certain temps, nous constatons un appel au boycott par rapport à ce spectacle. J’aimerai à cet effet rassurer tous les fans de l’artiste que toutes les dispositions seront prises afin que le concert se passe dans de meilleures conditions »

Partant de ce constat, Momo revient sur les raisons profondes qui motivent leurs détracteurs : « Pour revenir au boycott, la raison principale évoquée serait le fait que l’on demanderait aux autorités maliennes de libérer nos soldats, sinon abat tout concert d’artiste malien en Côte d’Ivoire. J’aimerai dire à ces personnes qui s’adonnent à ce genre de propos que ce n’est pas sage et ce n’est pas l’éducation des ivoiriens. Car l’on nous a appris à gérer nos problèmes à travers le dialogue, la discussion. A travers cela, on arrive à régler certains problèmes ».

Mariam Ba Lagaré pendant son séjour Abidjanais

Pour lui, ces personnes misent leur stratégie de boycott en voulant politiser le sujet en se focalisant sur les 49 militaires ivoiriens incarcérés au Mali. Il fait donc des précisions à propos : « Pour le cas des 49 militaires, tenez-vous bien, nous avons peaufiné le projet pratiquement deux semaines avant que ce problème-là ne survienne. Et notre objectif, c’était de réchauffer les liens entre notre pays et ce pays frère avec une artiste bien suivie par la communauté malienne vivant en Côte d’Ivoire et aussi par une bonne frange de la communauté ivoirienne. Car l’on venait de lever l’embargo entre le Mali et tous autres pays de la CEDEAO. Ce projet a donc pour objectif de dire aux maliens qu’en réalité, nous ivoiriens, ne sommes pas à la base de leurs problèmes. Au contraire, nous sommes un même peuple et nous devons conjuguer nos efforts pour rester ensemble ».

Face à ce qui se passe sur la toile où le concert de l’artiste Mariam Ba (très suivie sur les réseaux sociaux avec plus de 2 millions de followers), semble être de cible de différentes attaques, Momo Gaillardo dévoile les raisons qui animent ces derniers : « La raison principale qui anime ces personnes qui appellent au boycott, n’est pas l’intérêt porté aux 49 soldats. Mais ils sont dans un autre combat. Ce combat est que Mariam Ba qui est déjà à Abidjan depuis quelques jours, est la rivale sur scène d’une autre chanteuse malienne. Et cette dernière a des supporters en Côte d’Ivoire. Ce sont les supporters de cette dernière (qui a fait un concert dernièrement en Côte d’Ivoire alors qu’il y avait l’embargo), qui sont à la base de tout cela. Lorsque cela se passait, ces individus se permettaient de proférer des injures à l’endroit du Président de la république qui est le chef suprême de notre armée. Alors si l’on devait boycotter un spectacle, c’est bien par celui qui s’est déjà déroulé que ça devait commencer. Mais on les a laissé faire tranquillement leur concert sans être dérangé. Et aujourd’hui, ce sont ceux-là même qui demandent le boycott du concert de la rivale de leur artiste en prétextant sur les 49 soldats incarcérés au Mali. Et tenez-vous bien, lorsque cette situation s’est produite, c’est Mariam Ba qui s’est même faite entendre en lançant un appel à Abidjan et faire comprendre aux autorités de son pays que les maliens ne peuvent vivre sans les ivoiriens et vice-versa. Cela, afin que ce problème ne se pose pas comme une barrière entre ivoiriens et maliens. Et donc Mariam Ba était déjà désolée pour ce qui était arrivé et prenait fait et cause pour la résolution rapide de cette situation ». S’est expliqué Momo à travers ces révélations. 

 

La chanteuse Mariam Ba lors de son arrivée le jeudi 05 août dernier à Abidjan

Après ces explications, Momo et ses amis tiennent à adresser ce message à l’endroit de tous ceux qui se sont braquer contre ce concert et considèrent leur action à mener ce projet à bout comme un entêtement :« Ce n’est donc pas un entêtement de notre part de vouloir faire ce spectacle, car l’artiste et nous même promoteurs ivoiriens, nous sommes désolé face cette situation. Je veux donc faire comprendre aux gens que ce n’est pas une fibre patriotique de vouloir boycotter un spectacle, mais plutôt un acharnement sur cette chanteuse-là. C’est donc une cupidité de ces personnes orchestrant cela et qui font tout pour créer le fiasco autour ce projet au profit de la rivale de la chanteuse ». A t-il confié. 

Content created and supplied by: Mr.Mantho (via Opera News )

Abidjan Mariam Ba Momo Gaillardo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires