Sign in
Download Opera News App

 

 

Après un "boycott actif" contre la rumba, Debordo fait son mea-culpa et brandit le drapeau blanc

Avant son retour sur la scène musicale ivoirienne avec son single "Massaii", le "mimi national", Debordo Leekunfa, avait déjà fait un mea-culpa où il avait décidé d'enterrer la hache de guerre avec ses paires. Mais, depuis le vendredi 08 octobre, Deborbo Leekunfa a décidé de mener une bataille de Boycott très massif et actif face à la musique congolaise, la rumba, mais pas que...


En effet, l'artiste a relevé un fait que beaucoup de personnes dénoncent depuis belles lurettes, le fait que les Ivoiriens font la part belle aux artistes qui viennent de l'étranger et ou avec un style de musique différent. Il s'est attiré le courroux de certains internautes et de certains de ses paires, d'autres pensaient qu'il avait raison, puis il y avait ceux qui pensaient qu'il avait raison, mais que la méthode employée n'était pas la bonne.

En tout cas, on ne sait pas combien de litres d'eau que l'artiste à mi dans son vin, mais je pense qu'il en a mis assez. Car ce 14 octobre, l'artiste sur sa page Facebook, a une fois de plus fait son mea-culpa en s'excusant auprès de toutes les nations que cela a frustrées et qui ont été les dommages collatéraux de cette affaire.

Kad'Cool

Content created and supplied by: Kad’cool (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires