Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour sur le dernier message de Blé Goudé : "...Ce qu'ils me font, ils l'ont fait à Dj Arafat..."

Retour sur le dernier message de Blé Goudé :"...Ce qu'ils sont en train de me faire, ils l'ont fait à Dj Arafat..."

Par Astafe

Dans son récent entretien accordé à Guillaume Vergès, Charles Blé Goudé est intervenu sur plusieurs points sensibles de la politique et de sa vie personnelle. C'est bien sur ce dernier point que nous souhaiterions nous arrêter dans cette analyse pour montrer à quel point sont ignorés les cris de détresse du jeune leader politique.

"... C'est vrai que les gens me prennent pour un champion, pour un homme extraordinaire mais tout combat a ses priorités, tout débat a son moment et sa teneur...j'ai fait ce que je pouvais, ce que je n'ai pas pu faire ne fait pas de moi un traître. Pourquoi les gens me font ça ?..."a commencé par dire Charles Blé Goudé pour poser les bases de son interview. Une interview dans laquelle,on voit un Blé Goudé Charles sous une version assez sentimentale. Il a rappelé tous ses proches décédés pendant son incarcération. "... Personne ne peut penser que moi aussi j'ai une famille ? Mon père...il est mort quand j'étais en prison. Mon grand frère qui était douanier est mort après son retour d'exil...ma sœur Nathalie est morte, je n'ai plus personne !..."

Blé Goudé Charles a aussi déploré le fait que pendant toutes ces différentes épreuves, il n'a reçu aucun soutien de la part de ceux qui l'accuse de traîtrise :" ...le pouvoir d'Abidjan me condamne à 20 ans et je n'ai vu personne venir me soutenir à part le Cojep...je suis un être humain, j'ai une famille, je ne suis pas qu'un politique. La dernière fois que j'ai eu mon enfant au téléphone il m'a demandé Papa, tu viens quand ? Vous savez ce que ça fait quand on n'a pas la réponse à cette question ?... Ce qu'ils sont en train de me faire,, ils l'ont fait à Dj Arafat, on a jugé ce jeune homme on l'a traité de tous les noms, il pleurait, il criait et personne n'est venu à son secours et le jour où il est décédé, tous les stades qu'on lui refusait, on les lui a donné...Tout le monde rentre en Côte d'Ivoire sauf moi. Pourquoi cette question ne préoccupe personne ?..."

Par ces propos l'homme exprime sa déprime, son mal être existentiel. Cette solitude du lutteur, du combattant qui encaisse seul les coups quand il est sur le ring ou dans l'arène. De cette situation naissent les interrogations sur la condition humaine en général, l'importance du combat qu'on mène et surtout, surtout la possibilité de le poursuivre...ce combat. Car bien qu'il ne veuille pas le dire clairement, Blé Goudé est affecté par le silence officiel de son mentor Laurent Gbagbo sur son cas.

Astafe

[email protected]

Content created and supplied by: Astafe (via Opera News )

charles blé goudé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires