Sign in
Download Opera News App

 

 

Les Telenovelas : Une vraie "drogue" pour les femmes africaines. Découvrez l'histoire de ces séries

Photos/" Marimar", l'une de ces séries télévisées qui captivent beaucoup les femmes africaines

 S'il y a un genre cinématographique qui a connu un essor fulgurant ces 25 dernières années, c'est bien les telenovelas. Apparus dans la dernière dizaine du 20ème siècle, les telenovelas, d'origine sud-américaine principalement, sont des feuilletons dont la trame, principalement sentimentale, romantique, met en avant des drames amoureux dans des cercles familiaux restreints.

Ce genre qui explore le champs des sentiments comme l'amour, la haine, la jalousie, la trahison, la tendresse, l'honneur... a rencontré un succès extraordinaire dans tous les pays du monde, en particulier auprès d'un public féminin friand des histoires larmoyantes à rebondissements.

Lancée au début des années 80 au Bresil, cette vague de telenovelas a submergé rapidement les pays de l'Amérique latine (Amérique du Sud, du Centre et le Mexique). Le terme telenovelas, (qui signifie roman raconté à la télévision ou feuilleton télévisé) est d'ailleurs d'origine espagnole, langue prédominante dans cette partie du monde.

Mais bien, le genre a progressivement gagné d'autres parties du monde, notamment l'Asie, avec l'Inde en tête mais aussi la Chine, la Thaïlande...

L'Afrique n'est pas non plus épargnée avec le développement de ce genre, dont le Nigeria détient la palme, avec sa célèbre industrie cinématographique Nollywood. Le Ghana tire son épingle du jeu, suivie depuis quelques années, de la Côte d'Ivoire.

Les télé NOVELAS sont une véritable industrie mondiale. Engendrant parmi les feuilletons les plus suivis de l'histoire du cinéma : Marimar, Terra Nostra, Femme de sable, Au cœur du péché, El diablo, Amour interdit, Rosa Garcia, Rosa Salvaje,... La liste est interminable. 

Les plus fameux parmi ces films, ont captivé le public féminin (mais pas que), au point de créer une véritable dépendance qui inquiète aujourd'hui les psychologues et les observateurs. Jusqu'où les télénovelas vont-elles aller dans le conditionnement de l'esprit des femmes, qui y consacrent l'essentiel de leur temps, au détriment des autres activités de la vie ? 

En effet, c'est des heures entières que nos femmes et nos jeunes filles passent scotchées devant le petit écran, se shootant à toutes les variétés et qualités de telenovelas. Cette drogue moderne leur est savamment distillée par des chaînes spécialisées dont les slogans, savamment conçus et régulièrement balancés, font battre leur cœur de plus en plus fort...

Ainsi, elles se déconnectent progressivement du réel, se réfugient dans un monde imaginaire, esclaves de la passion et des modes de vie étrangers. 

Dans cette prison, peu de femmes et de jeunes filles songent à s'adonner à une activité génératrice de revenus pouvant leur assurer l'indépendance économique et financière espérée. Toutes leurs conversations tournent désormais autour des telenovelas et des personnages qui les animent...

Nul doute, les telenovelas constituent un nouveau poison, une nouvelle drogue pour les femmes, surtout, les femmes et jeunes filles Afrique dont elles colonisent petit à petit l'esprit et gangrènent le comportement et les mœurs, ruinant ainsi les valeurs africaines. Comment minimiser les effets de cette drogue que les concernées elles-mêmes disent nécessaire ? Telle est la question.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

les telenovelas

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires