Sign in
Download Opera News App

 

 

Un simple cache nez peut-il stopper le coronavirus dans la promiscuité du stade d'Ebimpé ?

Ce 17 mars, du côté du stade d'Ebimpé se tenait la veillée artistique des artistes en hommage au défunt premier ministre Hamed Bakayoko. Loin de moi l'idée de dénigrer l'organisation ou les organisateurs, mais je voudrais attirer l'attention sur un fait.

Le coronavirus est réel ! mais en Côte d'Ivoire on semble s'en foutre. Le stade Ebimpé était bondé de monde, plein à craquer, les populations venue prendre part à cette messe d'hommage était dans une promiscuité que je qualifierai d'aiguë (Je pense que c'était plus de 60.000 personnes qui étaient dans les gradins du stade). De plus, qu'une seule norme sanitaire était presque respectée : le port du cache-nez.

Certes, ce n'est pas un citoyen lambda qui s'est éteint, mais face à cette pandémie où le gouvernement lui-même a édicté des mesures et nous sensibilise à longueur de journée par le biais des médias et des réseaux de télécommunications, je pense qu'on aurait ou organiser cette cérémonie dans la sobriété.

Le point COVID de ce 17 mars 2021 fait état de 212 nouveaux cas ; 495 guérisons (Bonne nouvelle) et un (1) décès. On compte à ce jour en Côte d'Ivoire 38120 cas ; 35111 guérisons et 214 décès Hélas !

On connait tous quelqu'un, qui connait quelqu'un qui a été ou qui est atteint du coronavirus. Le Coronavirus existe, protégeons nous et protégeons les autres.

Illustration: Page people TreizeMagazine/First Mag le vrai

Kad'Cool

Content created and supplied by: Kad’cool (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires