Opera News

Opera News App

Le visage méconnu des Bakaba…comment Ayala s'est occupé de 2000 orphelins en Côte d’Ivoire

RaoulMobio
By RaoulMobio | self meida writer
Published 11 days ago - 592 views

Dynamique, motivée, poussée jusqu’au bout dans son combat pour le salut de ces milliers d’enfants orphelins de guerre…pour Ayala Bakaba, l'œuvre humanitaire qu'elle a mené, pendant près de 10 ans en compagnie de son époux, le cinéaste Sidiki Bakaba était un sacerdoce. 

Près de 15 ans après les faits, les images de sa tournée dans le département de Duekoue, à l’ouest de la Côte d’ivoire, témoignent encore… 

Administratrice du Palais de la culture d’Abidjan durant la période de crise militaro-politique (2002-2010), Ayala Bakaba, épouse du Directeur général du Palais de la culture, Sidiki Bakaba, a été l’égérie du combat pour la restauration de la dignité des orphelins de guerre. Sensible à la situation désespérée des orphelins dont les parents avaient été tués lors des différentes étapes du conflit armé en Côte d’ivoire, le couple Bakaba s’est engagé aux côtés de l'ONG Les Belles Demeures, fondée par le Révérend Siehi. 

L’aventure commence en 2004. La Côte d’ivoire est en plein dans la crise. Le territoire partitionné en deux, est tenu au nord par la rébellion armée des Forces Nouvelles, et au sud, par l’armée loyaliste. 

Au milieu de ce conflit, des milliers d’orphelins dont les parents perdu la vie dans des circonstances dont ils ne maîtriseront sans doute jamais les contours. Sur le plan humanitaire, c’est un désastre. Ces enfants regroupés pour la plupart dans des camps de déplacés ou des orphelinats peinent à trouver la subsistance quotidienne. Pour Ayala et son époux, c’est inacceptable. Sans hésiter, le couple, conscient du rôle d’éveilleur de conscience que représente la culture, se met en branle. 

Grâce à leurs contacts à l’extérieur et à leurs propres moyens, les Bakaba mobilisent des ressources en vivres et en non-vivres pour les acheminer vers les zones les plus affectées. La zone de l’ouest, et plus particulièrement celle de Duekoue est lourdement touchée. Pour les Bakaba, le temps presse. Il faut agir vite. 

Parmi les nombreuses missions qu'ils ont eu à y effectuer, celle du 02 au 06 Avril 2006, qui les a conduit dans différentes localités de l'Ouest Ivoirien. 


Les mains chargés de dons, Ayala et Sidiki se rendent sur les lieux pour tenter d'essuyer comme ils le peuvent, les larmes de ces enfants. À chaque étape de cette tournée, l’épouse du cinéaste, délivre un message fort qui traduit la profondeur de son engagement pour la cause de ces orphelins. 


Petit Duekoue, Guitrozon, Bagohouo…voilà entre autres escales que fera la caravane humanitaire du couple dans la région. Face aux populations mobilisées pour les accueillir, Ayala déclare : ‘’La culture et la solidarité marchent ensemble, main dans la main…il n’est pas possible que la culture qui est l’âme d’un peuple, ne soit pas aux côtés de ceux qui souffrent’’. 

Son message aux orphelins sera encore plus expressif : ‘’On ne peut pas vous oublier parce qu’il n’y a plus papa, il n'y a plus maman. Mais, toute la Côte d’ivoire, ce sont vos parents…’’. Cependant, au cœur de sa mission, figurait avant tout la réconciliation. Un rêve qu'elle a longtemps caressé comme en témoignent ces propos : ‘’La Côte d’ivoire a pleuré. La Côte d’ivoire a saigné. Mais, aujourd’hui, c’est l'espoir qui est devant nous. C’est la réconciliation qui est devant nous. Ce sont ces enfants là qui nous regardent, qui nous jugent…’’. 


Déjà, en 2006, elle y croyait ! À un moment où les tensions étaient encore très vives dans ce pays du Golfe de Guinée. Ces efforts ont permis à l'ONG de survivre à son absence avec le soutien de l’état, qui à travers le Fonds National de Solidarité octroie de l'aide à la structure dirigée par le Révérend Siehi. 


Mais, près de 10 ans après les événements d’Avril 2011 qui ont forcé le couple à quitter la Côte d’ivoire, dans les conditions ubuesques que l'on sait, Ayala reste pour le Révérend Siehi et l’ONG, cette mère, qui jusqu'en 2010, a été omniprésente pour les soutenir. 


‘’Son départ a été un choc pour nous’’, indique le responsable de l’ONG qui nous apprend par ailleurs, que durant la période où elle était active au Palais de la culture, Ayala avait sous sa coupole 2000 enfants répartis dans 54 localités de Côte d’ivoire, qu'il fallait nourrir, blanchir et loger… A ne pas oublier. Chapeau !

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Santé de Hamed Bakayoko : Pourquoi Alassane Ouattara joue son va-tout

21 minutes ago

262 🔥

Santé de Hamed Bakayoko : Pourquoi Alassane Ouattara joue son va-tout

Chantal Taïba : "Les hommes solitaires vivant dans une maison clean sont les plus dangereux"

1 hours ago

1832 🔥

Chantal Taïba :

Horreur/Un chien de race enragé dévore une fille à Marcory

1 hours ago

30 🔥

Horreur/Un chien de race enragé dévore une fille à Marcory

Education/Les dix maux pernicieux de l'école ivoirien

1 hours ago

151 🔥

Education/Les dix maux pernicieux de l'école ivoirien

Vie privée de Gbagbo / Hanny Tcheley en colère: "Qui est sa compagne et qui l'accompagne?"

1 hours ago

136 🔥

Vie privée de Gbagbo / Hanny Tcheley en colère:

Santé d'Hamed Bakayoko, Kandia Camara rassure le peuple : "Je l'ai eu au téléphone, il va bien"

2 hours ago

171 🔥

Santé d'Hamed Bakayoko, Kandia Camara rassure le peuple :

Nigeria : une femme prophétesse qui pile les enfants vivants dans un mortier arrêtée

2 hours ago

91 🔥

Nigeria : une femme prophétesse qui pile les enfants vivants dans un mortier arrêtée

Vaccin anti-Covid : le Ghana rentre dans l'histoire

2 hours ago

27 🔥

Vaccin anti-Covid : le Ghana rentre dans l'histoire

Gbagbo revient mi-mars : Adama Dahico crève déjà l'écran

2 hours ago

2388 🔥

Gbagbo revient mi-mars : Adama Dahico crève déjà l'écran

Du nouveau dans l'affaire « un policier se tire une balle dans la tête, après une réunion de famille »

2 hours ago

78 🔥

Du nouveau dans l'affaire « un policier se tire une balle dans la tête, après une réunion de famille »

COMMENTAIRES