Sign in
Download Opera News App

 

 

Singuila affirme son amour pour Charlotte Dipanda

Il n’y a plus l’ombre d’un doute sur les deux stars de la musique. La méga Star franco-angolais de Kinshasa Singuila est belle et bien dans une relation d’amour avec la Camerounaise Charlotte Dipanda. Le détenteur de l'album « docteur love » Singuila a encore parlé de sa timide relation avec Charlotte Dipanda. Et là, il a dit ouvertement avoué qu’il aime. Mais sont-ils en couple ?, La question reste posée !


C’est le contraire qui aurait pu étonner plus d’un, tellement l’amour brillait dans les yeux de Singuila et Charlotte Dipanda, dans leur différente collaboration pour la chanson surtout avec le titre qui a enflammé la toile « Mon cœur en cage ». Le « docteur love » Singuila a dit ouvertement qu’ils s’aiment, au micro de Cameroon Feeling diffusée sur la CRTV. L’artiste franco-angolais de Kinshasa est revenu sur ses relations avec plusieurs collègues stars camerounais telles Locko, Verushka, Ful et bien-sûr la belle et sublime voix Charlotte Dipanda.

De ce fait, la relation entre les deux Singuila et Charlotte Dipanda, reste un mystère pour le grand public, curieux de savoir qu’est-ce que les deux mijotent réellement. A la question de savoir s’il était en couple ou non avec Charlotte Dipanda, la réponse de Singuila a été: « Ça dépends de ce qu’on appelle en couple. On ne vit pas ensemble mais on s’aime. Le type d’amour que je souhaite à beaucoup de gens ».


La réponse de Singuila semble dire qu’ils s’aiment mais ne sortent pas ensemble. Cependant, on les voient toujours ensemble et ce qui amène forcément tout le monde leur attribue une relation amoureuse. Selon l’artiste, ils partagent un amour fusionnel. "Elle sait le genre de personne que je suis et il n’y a pas de jugement. On n’est pas du tout le même type de personne, mais on s’aime énormément", a-t-il dit, ouvrant d’avantage des débats sur les réseaux sociaux.

Content created and supplied by: Keith'Abraham (via Opera News )

charlotte dipanda kinshasa singuila

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires