Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique ivoirienne : qui a dit qu’on ne se réconcilie pas en mettant les gens en prison ?

Depuis des années, maintenant, la Côte d'Ivoire est à la recherche des ressorts d'une véritable réconciliation nationale. En décembre 2020 un Ministère dédié à la question a vu le jour. Mais la réconciliation peut-elle signifier l’impunité ?

En juillet 2020, à la faveur de la sortie de leur album culte « Héritage », Yodé et Siro se sont attirés pas mal d'ennuis. À travers le titre « Président, on dit quoi », ils ont particulièrement chatouillé le président ivoirien. Pour Yodé et Siro, « on ne se réconcilie pas en mettant les gens en prison. Le pays a besoin de tous ses enfants pour la vraie réconciliation ».

Mais dans un état de droit, la quête de la réconciliation ne peut pas aussi équivaloir à la promotion de l’impunité. L'ancienne première dame Simone Gbagbo vient d’ailleurs de donner une leçon éloquente à ses pourfendeurs. La plainte de l’ancienne première dame a eu un écho favorable auprès des autorités judiciaires qui ont procédé à l'arrestation de l'activiste Arlette Zatté. Inculpée par un juge d'instruction vendredi, elle a, dores et déjà, été placée sous mandat de dépôt.

Dans les pays où les institutions sont assez fortes et les pouvoirs suffisamment séparés, la justice fait son travail sans que cela prenne l'air d'un règlement de comptes. Nicolas Sarkozy, qui est un ancien Président en France, a d’ailleurs fait l'objet de plusieurs condamnations dans son pays. Et le pays a continué sa marche.

Ce qu’il faut peut-être admettre dans le contexte ivoirien semble être sa particularité. Depuis des décennies, le pays cherche les moyens d'amorcer un nouveau départ en taisant les ressentiments. Pour cela, la participation de tous les acteurs peut être souhaitée. Deuxièmement, il faut travailler à la consolidation d'un véritable état de droit. Cela éviterait que le citoyen ait l’impression que les décisions de justice sont influencées par le pouvoir exécutif. Sinon, la recherche de la cohésion passe aussi par une application de la justice. 


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

côte d'ivoire nicolas sarkozy simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires