Sign in
Download Opera News App

 

 

Makosso vole au secours de la vidéaste Ariane Céleste Moua.

La critique gratuite, s'apparente à la méchanceté. Quand on a le droit de critiquer, on devrait aussi avoir le devoir d'apporter une ou des pistes de solutions. En effet, la jeune vidéaste ivoirienne Ariane Céleste Moua, la présidente des "tueuses de cabris" en a payé les frais de ces critiques, sinon de cette méchanceté gratuite.

Dans une publication sur la toile disait qu'elle était certes belle, mais qu'elle ne faisait pas rire et de surcroit n'était pas comédienne, Alors qu'elle-même ne se sent pas l'âme d’une comédienne (qui requièrent des années de formation). Cependant, ce n'est pas parce que vous ne riez pas de ses blagues qu'elle n'arrive pas à arracher le rire aux autres. Voilà une fois de plus un exemple de critique gratuite.

Après tout ce tohu-bohu sur la toile, la jeune vidéaste a reçu le soutien de plusieurs internautes et un soutien de taille, celui du Général Révérend Camille Makosso : "Fichez la paix à cette gamine qui partage sa joie de vivre."

Vraiment, si on ne peut pas aider quelqu'un laissons cette personne mener sa vie comme bon lui semble. On gagnerait à s'occuper de nos oignons plutôt que de ceux d'autrui.

Pour le général, c'est un don qu'elle a de donner la bonne humeur. Lui et ses filles, et pas que l‘ aiment, c'est tout ce qui devrait compter ! Tout le monde ne peut pas vous aimer, retenez le bien !

Kad’Cool

Content created and supplied by: Kad’cool (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires