Sign in
Download Opera News App

 

 

Charlotte Dipanda fait une révélation poignante sur Dj Arafat

La star camerounaise Charlotte Dipanda, qui rayonne toujours de par sa voix suave dans la chanson « Mon cœur en cage » en duo avec Singuila, a parlé de son expérience avec le défunt artiste ivoirien DJ Arafat, la légende disparue du « coupé-décalé ». Elle a ainsi révélée qu’elle était autrefois à bord d’un avion avec le Daichikan en 2019.

La méga star Charlotte Dipanda, qui enflamme les plateformes de musiques avec sa chanson « Mon cœur en cage » en featuring avec Singuila, s’est confiée sur son premier contact avec le défunt artiste ivoirien DJ Arafat, la légende du « coupé-décalé ».


"Sur un vol de Bruxelles en 2019, lui, DJ Arafat partait au Cameroun et moi au Gabon. C’est ce jour que j’ai découvert l’homme Arafat pour la première fois, moi qui le connaissait plus sur les clashs...après j’ai commencé par avoir de grandes conversations philosophiques avec lui, dans l’avion. Et je découvrais finalement quelqu’un de vraiment sensible, un homme aimant…", a-t-elle révélée en ces termes.


Charlotte Dipanda a aussi révélée que Dj Arafat dit Daichi de la « Chine populaire » avait par moments peur des vols aériennes « Dans l’avion, DJ Arafat avait par moments peur, il demandait qu’on lui serve quelque chose. Et à chaque fois que ça bougeait dans le vol, il me tenait par la main… En tout cas, j’ai été une exorciste particulière avec lui. Je n’ai pas vraiment eu le temps de mieux le connaitre, dommage. Il nous a quittés quelques mois après, c’est vraiment triste », regrette Charlotte.

Charlotte Dipanda a lancée officiellement par ailleurs son album « CD », il y a quelques jours après plusieurs mois d’attente de ses nombreux fans. Sa chanson à succès « Mon cœur en cage » en collaboration toujours avec Singuila, a enregistré plus de 2 066 121 de vues sur YouTube depuis sa publication le 28 novembre 2020.

Content created and supplied by: Keith'Abraham (via Opera News )

cameroun charlotte dipanda chine populaire star camerounaise

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires