Sign in
Download Opera News App

 

 

Après avoir quitté l'émission Faha Faha, son fils lui offre la somme d'un million

Cette affaire ne finira donc pas de faire couler les salives et de susciter autant de critiques sur les réseaux sociaux. Interviewer dans l'émission faha faha, sur la question de savoir de quoi vivait son fils en France, l'artiste comédienne Bleu Brigitte a répondu que son fils vivait de l'émission est terminée et a quitté le plateau au grand étonnement des journalistes on ne peu plus gênées de sa réaction.

Pour rappel, cette histoire fait suite à l'affaire opposant Barthélémy Inabo à l'artiste chanteuse Vital dans laquelle Barthélémy Inabo l'avait critiqué en affirmant que cette dernière ne savait pas chanter. Apoutchou National fils de l'artiste Bleu Brigitte, blogueur ivoirien vivant en France connu pour ses longs directs sur les réseaux sociaux n'a pas attendu pour sermonner copieusement Barthélémy Inabo. Ayant l'habitude se mêler des affaires des autres, cette histoire a fait couler beaucoup d'ancre par des clashs entre Bleu Brigitte et Anny Tchelley dans laquelle cette dernière lui demandait de demander pardon à Barthélémy pour les écarts de langage prononcés par son fils.

Interrogé sur les plateaux de l'émission Faha Faha, l'émission où on se dit dit les gbê droit dans les yeux, avec un air détendu Bleu Brigitte comme par instinct maternel à défendu comme une lionne son fils par une réponse crue et à quitté l'émission. Comme pour dire le loup qui veut dévorer l'agneau doit d'abord attaquer sa génitrice. La réaction de l'artiste a suscite l'admiration de nombreux internautes qui la félicitent pour son acte qu'elle asume de plein droit. La réaction de son fils Apoutchou ne s'est pas fait attendre de si tôt. En effet, il vient de lui offrir la somme de un million de franc via money Gram pour qu'elle s'achète de quoi soulager sa soif. Comme pour dire que c'est lorsque le mur est fissuré que le lézard peut s'y infiltrer.

Content created and supplied by: Dongoh88 (via Opera News )

faha

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires