Sign in
Download Opera News App

News Entertainment

 

Movie TV

 

Movies

Comment développer vos pouvoirs intérieurs

Comment développer vos pouvoirs intérieurs

Avoir une puissante confiance en vous et maîtriser votre vie.

"As-tu idée du nombre de vies qu'il nous aura fallu vivre avant de soupçonner qu'il puisse y avoir mieux à faire dans l'existence que manger, ou se battre, ou bien conquérir le pouvoir aux dépens de la Communauté ? Mille vies, Jon, dix milles ! Et cent autres vies ensuite avant que nous commencions à comprendre qu'il existe une chose qui se nomme perfection, et cent autres encore pour admettre que notre seule raison de vivre est de dégager cette perfection et de la proclamer..."

Ceci s’adresse à vous si vous cherchez une méthode simple permettant l'éveil du potentiel qui est en vous et de maîtriser votre destinée...

Pensez-vous parvenir à réussir votre vie ? Ce serait vraiment triste de passer à côté de vos véritables aspirations, de sentir un jour que votre vie est subie, que vous avez un manque à gagner par rapport à ce dont vous êtes capable.

Une telle situation aurait en plus des conséquences sur vos proches. Ils en souffriraient car vous ne pourriez pas les aider. Ils vous prendraient pour un irresponsable et vous auriez moins d’estime pour vous-même.

Les 7 erreurs à ne pas commettre

Souvent les gens se trouvent des tas d’excuses pour ne pas réussir. Leur vie se résume à une suite d’économies de bouts de chandelles. Ils ont été conditionnés à l’échec et invoquent de fausses raisons pour ne pas agir. Ne vous laissez pas piéger de la sorte.

Examinons ensemble ces fausses « raisons » afin de voir ensemble si elles sont réellement valables :

1. « Avant c’était plus facile. Maintenant, c’est la crise ! » .

Cette idée n’est pas nouvelle. On pouvait l’entendre déjà il y a 20 ou 30 ans. Tous ceux qui ont réussi aujourd’hui l’ont entendu plusieurs fois auparavant.

Moi je vous dis au contraire : « jamais les conditions n’ont été aussi favorables pour réussir que maintenant ». En chinois le mot « crise » veut dire « opportunité. » En effet, quand le monde connaît une crise, les cartes sont redistribuées et c’est toujours au cours de ces périodes que se révèlent les succès les plus triomphants !

2. « Je suis trop jeune ».

Souvenez-vous de vos classiques. Corneille a écrit : « Aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années ».

Chez les jeunes le manque d’expérience est compensé par une audace et une créativité supérieure. Napoléon a été nommé Général à l’âge de 24 ans. Mozart a composé sa première partition à l’âge de 6 ans. Démarrer jeune permet de prendre une longueur d’avance par rapport aux autres sur la route du succès.

3. « Je suis trop vieux ».

Il n’est jamais trop tard dans sa vie pour entamer une démarche de réalisation de soi. La jeunesse est avant tout un état d’esprit. On est vieux lorsqu’on n’a plus de projet. Il faut toujours avoir des buts dans la vie sinon, effectivement on est devenu « vieux ».

Avec l’âge nous gagnons en sagesse et en expérience et il serait dommage de se mettre soi-même « hors-jeu ». Victor Hugo a écrit ses œuvres les plus puissantes à plus de 80 ans.

4. « Je suis malade ».

Si vous pensez cela, je vous invite à lire le livre « Ces malades qui nous gouvernent » où l’on présente de nombreux cas d’hommes politiques qui, bien que malades, étaient encore au pouvoir. Il faut toujours œuvrer jusqu’au bout.

Pensez aux acteurs qui meurent sur scène. Disney, à la veille de la sa mort, était passé dans ses studios d’animation pour se faire projeter des scènes de son prochain film « Le Livre de la Jungle ». Pensez au physicien anglais Stephen Hawking qui, bien que malade et sur un fauteuil roulant, est un des plus grands savants de notre siècle !

5. « Je n’ai pas assez d’argent ».

Le manque d’argent n’est pas un obstacle en soi. Les hommes qui sont devenus les plus riches du monde sont partis souvent de zéro. Le manque d’argent n’est jamais un obstacle.

On entend parfois des personnes dire « Je n’ai pas d’argent pour démarrer » et ces mêmes personnes dépensent ensuite en quelques jours cette même somme qu’elles prétendaient ne pas avoir : en vêtement, sorties, restaurants, discothèque etc. La vérité serait plutôt de dire : « Je ne veux pas dépenser de l’argent pour cela. » Effectivement, tout est une question de choix et de priorités dans votre vie.

Il m’est arrivé dans le passé de faire payer certains séminaires 490 €. Mais j’apportais vraiment aux participants beaucoup de connaissances d’une grande valeur. Dans ce cas les questions que vous devez vous poser sont bien celles-ci :

- A quel niveau de priorité je place mon développement personnel ?

- A quel niveau de priorité je place l’apprentissage de techniques qui vont me permettre de prendre le contrôle de ma vie ?

Je vous laisse libre de répondre vous-même à ces questions...

6. « Je n’ai pas assez d’instruction ».

Il ne faut pas confondre instruction et intelligence. C’est d’ailleurs une constante : les hommes qui ont réussi de grandes choses dans la vie, sont rarement les plus diplômés.

Ils n’avaient peut-être pas beaucoup d’instruction, mais ils avaient autre chose, d’encore plus important : une certaine attitude d’esprit et la volonté de progresser dans la vie.

7. « J’ai peur d’échouer ».

De toutes les peurs que l’on peut avoir, la peur de l’échec est sûrement la plus puissante. Évidemment, si vous n’entreprenez rien, vous ne risquez pas d’échouer. Mais je rajouterai aussi : vous ne risquez pas non plus de réussir ! Sur la route du succès on rencontre parfois des échecs. Mais ces échecs sont instructifs car derrière chaque échec il y a une leçon à tirer. Et si l’on découvre cette leçon on ne fera plus la même erreur la prochaine fois. C’est ainsi que l’on progresse dans la vie.

« Il est impossible de vivre sans jamais échouer, sauf si tu fais tellement attention que tu ne vis pas du tout. Dans ce cas, tu échoues par défaut. »

Content created and supplied by: BigJoeSogbedji (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires