Sign in
Download Opera News App

 

 

Doropo : Abdoulaye Lamine Dembélé et des cadres en "guerre" contre les grossesses précoces et le mariage forcé

Récemment, des cadres de Doropo ont organisé une cérémonie de sensibilisation contre les grossesses précoces et le mariage forcé, deux phénomènes qui minent le quotidien des jeunes femmes de ce département de la région du Bounkani.

"La grossesse précoce est très dommageable pour la jeune fille car elle présente plusieurs risques. Des risques pour la santé aussi bien pour la mère que pour l’enfant. Chers parents, en cette journée, je voudrais nous interpeller sur la nécessité de contribuer chacun à son niveau à faire disparaître ces fléaux dans notre communauté", a exhorté Abdoulaye Lamine Dembélé (ALD), DAAF du ministère du Commerce et de l’Industrie, cadre de Doropo par ailleurs parrain de cette cérémonie. "Le message que je voudrais lancer à travers cette journée est celui de dire à toutes les femmes, à toutes les mères de la commune de Doropo qu’elles ne sont pas des laissées-pour-compte", a-t-il poursuivi.

Ce moment a été aussi l’occasion pour magnifier la femme qui constitue le socle de la famille. Le parrain, ALD, en a profité pour leur offrir 500 complets de pagnes. Ce geste a d’ailleurs été apprécié à sa juste valeur par Pélagie Séka, qui s’est exprimée au nom des bénéficiaires. "Je remercie beaucoup le parrain pour tout ce qu’il fait pour les populations de Doropo. Je demande aux femmes de Doropo et de la Côte d’Ivoire d’être des femmes battantes", a-t-elle dit.

Ces cadres se sont engagés à défendre les Droits des femmes de Doropo à travers le combat pour la fin des grossesses précoces et le mariage forcé. C’est à juste titre que le député Noufé Sansan dira que "nous avons décidé de nous arrêter pour manifester l’amour que nous portons aux femmes de Doropo".

Cette cérémonie qui s’est tenue le 26 mars a réuni les femmes issues de toutes les couches sociales dudit département.

JM TONGA

Content created and supplied by: JMTONGA (via Opera News )

ald doropo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires