Sign in
Download Opera News App

 

 

Denco reconnaît être le seul fautif de la situation dans laquelle il se trouve, sa carrière aussi

Depuis un moment à cause de son addiction aux substances illicites, celui dont on nomme capitaine; le klouaté du zouglou est méconnaissable tant physiquement que musicalement pourtant, on est tous unanimes que côté talent, c’est un « monstre ».

Invité sur le plateau de Peopl’Emik ce 20 avril Denco a tenu à donner les raisons d’un changement aussi drastique et radical. Le capitaine du zouglou, Denco n’a pas manqué de reconnaître qu’il était « le seul fautif » de ce qui lui arrive aujourd’hui. « Je craque Parceque, je suis accroc au crack» ont été des mots qui ont sûrement donné froid et sûrement choqué les polémistes et les téléspectateurs.


Pour rappel il était venu Abidjan pour une série de spectacle et CORONA oblige, il est resté coincé. Nous apprenons de lui qu’il a un enfant qui est né derrière lui en France.

Celui qui détient le titre de l’improvisation « Wayé wayé » se meurt une énième fois. Mécènes, staff, mélomanes, autorités ré-mobilisons nous, pour aider une pépite du zouglou et par ricochet de la culture ivoirienne.


kad’Cool

Content created and supplied by: Kad’cool (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires