Sign in
Download Opera News App

 

 

Showbiz : Debordo sait-il que ce sont des Ivoiriens qui viennent aux concerts de Fally Ipupa?

La polémique déclenchée par le chanteur coupé décalé Debordo Leekunfa relativement aux artistes congolais ne sent pas du tout bon. Sa colère peut être fondée mais sa présentation, quant à elle semble mal enclenchée. Qu’a fait Fally Ipupa et les autres artistes congolais pour subir ses foudres ? Sait-il qu’aux concerts de ces artistes, ce sont les ivoiriens et non des congolais qui se déplacent en masse pour communier avec leurs idoles. Ce fait mérite qu’on y insiste : Fally Ipupa ne convoie pas ses fanatiques depuis Kinshasa.

Un artiste est un mercenaire qui vit de son art et les mélomanes qui se pressent aux guichets pour les spectacles le font par leur passion pour l’artiste, même s’il chante comme un crapaud et qu’ils sont obligés de payer cher. La vraie question, à mon sens, est de savoir ce que veulent les ivoiriens ; et là-dessus, la réponse est claire : ils veulent de la musique de qualité et qu’on le veuille ou pas, la rumba congolaise, née dans les années 30, totalise bien plus de 80 ans avec une grande postérité dans les deux Congos ; elle dérive de la Rumba cubaine qui, elle est née en 1800.

C’est donc une vieille musique qui s’est peaufinée avec le temps contrairement au coupé décalé dont on s’apprête à fêter les 20 ans ; juste 20 ans. Seul le travail permettra à la musique ivoirienne de la nouvelle génération de s’imposer à l’international comme ce fut le cas avec les anciens. La Diva Aïcha Koné l’a dit dans un post en réponse à Debordo, elle reste, jusqu’à présent, une grosse star dans les deux Congos. Pour mémoire, feu François Lougah avait reçu comme cadeau, un terrain de la dimension d’un stade de la part de l’ancien président de l’ancien Zaïre, Mobutu Sésé Séko. Et les premiers orchestres ivoiriens ont été formés sous l’influence de la musique congolaise. A juste titre, les Attiés étaient appelés les congolais de la Côte d’Ivoire. Que retenir ?

Simplement que sur le marché, les promoteurs de spectacles ne programment que ce qui marche en terme de finance et sauf mauvaise foi, Fally Ipupa est une grosse star par la voix, l’originalité, l’organisation. Tous ses albums sont des tubes, pas seulement en Côte d’Ivoire mais dans toute l’Afrique. Seul le travail pourra remettre la musique ivoirienne sur les rails d’où elle est presque évincée depuis bien longtemps.

         Frederic GNEZE

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

fally ipupa qu ’

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires