Opera News

Opera News App

Un résumé du Roman"LE PAGNE NOIR" de BERNARD B. DADIÉ

versus-01
By versus-01 | self meida writer
Published 11 days ago - 6 views

𝗥𝗘𝗦𝗨𝗠𝗘 "𝗟𝗘 𝗣𝗔𝗚𝗡𝗘 𝗡𝗢𝗜𝗥" 𝗱𝗲 𝗕𝗲𝗿𝗻𝗮𝗿𝗱 𝗗𝗮𝗱𝗶é

🎯RESUME ▶ Extrait (1)


«Le Pagne noir » est un conte qui retrace les souffrances endurées par Aïwa après le décès de sa mère, décès survenu le jour où elle venait au monde. Son père fit des funérailles grandioses. Mais au bout de quelque temps il s'est remarié. C'est alors à partir de ce jour qu'ont commencé les calvaires de la jeune fille.

 

Jeune, plus belle que toutes les filles du village, courageuse et gentille, Aïwa a passé une vie extrêmement difficile à côté de sa marâtre qui ne voulait pratiquement pas d'elle qui va lui faire subir durant toute son enfance toutes formes de tortures (physiques, morales...).

 

Des corvées ! A la maison elle était la première à se lever et la dernière à se coucher parce qu'elle devait d'abord terminer tous les travaux ménagers. Et chaque fois que sa marâtre lui donnait des ordres à exécuter (à temps ou à contretemps), jamais Aïwa ne les avait refusés ni se fâcher, elle souriait toujours. Ce qui énervait davantage cette méchante marâtre qui la battait très souvent pour son sourire, sa gentillesse et son courage.

 

Ne sachant vraiment plus que faire pour vaincre la jeune fille, la marâtre cherchait le moyen de ne plus faire sourire la jeune fille, de ne plus l'entendre chanter, de freiner la splendeur de sa beauté. Elle chercha ce moyen avec tant de patience, tant d'ardeur, qu'un matin, sortant de sa case, elle dit à l'orpheline :

 

Tiens ! va me laver ce pagne noir où tu voudras. Me le laver de telle sorte qu'il devienne aussi blanc que le kaolin. Aïwa prit le pagne noir qui était à ses pieds et sourit. Le sourire pour elle, remplaçait les murmures, les plaintes, les larmes, les sanglots.

 

Enfin, la jeune fille prit le linge noir et partit. Après avoir marché pendant une lune, elle arriva au bord au bord d'un ruisseau. Elle y plongea le pagne. Le pagne ne fut point mouillé. Elle le replongea mais l'eau refusa de le mouiller. Alors elle reprit sa route en chantant.

 

Elle partit. Elle marcha pendant six autres lunes et trouva une eau jaune et limpide. L'orpheline plongea son linge noir que l'eau refusa de mouiller. Elle reprend sa fameuse chanson en évoquant sa défunte mère !

 

Elle reprit son chemin et marcha pendant des lunes et des lunes, tant de lunes qu'on ne s'en souvient plus. Elle allait le jour et la nuit, sans jamais se reposer, se nourrissant de feuilles cueillis au bord du chemin, buvant la rosée déposée sur les feuilles. Elle atteignit un village des chimpanzés auxquels elle conta son aventure. Les chimpanzés, après s'être tous et longtemps frappé la poitrine des deux mains en signe d'indignation, l'autorisèrent à laver le pagne noir dans la source qui passait dans le village. Mais l'eau de la source, elle aussi, refusa de mouiller le pagne noir.

 

Et l'orpheline reprit sa route. Elle alla plus loin en pleine forêt où régnait un silence un silence angoissant qu'on ne trouve nulle trace d'une créature humaine. Elle trouva une eau si claire qu'elle jeta son pagne noir qui se mouilla. Agenouillée sur le bord de la source, elle mit deux lunes à laver le pagne noir qui restait noir. Elle se mit à nouveau à chanter en évoquant sa                    mère.

 

 « Ma mère, viens me voir !

      Aïwa-ô ! Aïwa !

      Me voir au bord de la source,

      Aïwa-ô ! Aïwa !

Le pagne noir sera blanc comme kaolin

      Aïwa-ô ! Aïwa !

Viens voir ma main, viens voir ta fille !

      Aïwa ! Aïwa !

 

A peine avait-elle fini de chanter que voilà sa mère qui lui tend un pagne blanc, plus blanc que le kaolin. Elle lui prend le linge noir et sans rien dire, fond dans l'air.

 

Lorsque la marâtre vit le pagne blanc, elle ouvrit des yeux stupéfaits. Elle tomba, non de colère cette fois, mais de peur ; elle venait de reconnaître l'un des pagnes blancs qui avait servi à enterrer la première femme de son mari.


Mais Aïwa, elle, souriait. Elle souriait toujours.


Blog de Matumona Muanda Rossy

_____________________________________

#mesenegal𝗥𝗘𝗦𝗨𝗠𝗘 "𝗟𝗘 𝗣𝗔𝗚𝗡𝗘 𝗡𝗢𝗜𝗥" 𝗱𝗲 𝗕𝗲𝗿𝗻𝗮𝗿𝗱 𝗗𝗮𝗱𝗶é


🎯RESUME ▶ Extrait (1)


«Le Pagne noir » est un conte qui retrace les souffrances endurées par Aïwa après le décès de sa mère, décès survenu le jour où elle venait au monde. Son père fit des funérailles grandioses. Mais au bout de quelque temps il s'est remarié. C'est alors à partir de ce jour qu'ont commencé les calvaires de la jeune fille.

Jeune, plus belle que toutes les filles du village, courageuse et gentille, Aïwa a passé une vie extrêmement difficile à côté de sa marâtre qui ne voulait pratiquement pas d'elle qui va lui faire subir durant toute son enfance toutes formes de tortures (physiques, morales...).

Des corvées ! A la maison elle était la première à se lever et la dernière à se coucher parce qu'elle devait d'abord terminer tous les travaux ménagers. Et chaque fois que sa marâtre lui donnait des ordres à exécuter (à temps ou à contretemps), jamais Aïwa ne les avait refusés ni se fâcher, elle souriait toujours. Ce qui énervait davantage cette méchante marâtre qui la battait très souvent pour son sourire, sa gentillesse et son courage.

Ne sachant vraiment plus que faire pour vaincre la jeune fille, la marâtre cherchait le moyen de ne plus faire sourire la jeune fille, de ne plus l'entendre chanter, de freiner la splendeur de sa beauté. Elle chercha ce moyen avec tant de patience, tant d'ardeur, qu'un matin, sortant de sa case, elle dit à l'orpheline :

Tiens ! va me laver ce pagne noir où tu voudras. Me le laver de telle sorte qu'il devienne aussi blanc que le kaolin. Aïwa prit le pagne noir qui était à ses pieds et sourit. Le sourire pour elle, remplaçait les murmures, les plaintes, les larmes, les sanglots.

Enfin, la jeune fille prit le linge noir et partit. Après avoir marché pendant une lune, elle arriva au bord au bord d'un ruisseau. Elle y plongea le pagne. Le pagne ne fut point mouillé. Elle le replongea mais l'eau refusa de le mouiller. Alors elle reprit sa route en chantant.

Elle partit. Elle marcha pendant six autres lunes et trouva une eau jaune et limpide. L'orpheline plongea son linge noir que l'eau refusa de mouiller. Elle reprend sa fameuse chanson en évoquant sa défunte mère !

Elle reprit son chemin et marcha pendant des lunes et des lunes, tant de lunes qu'on ne s'en souvient plus. Elle allait le jour et la nuit, sans jamais se reposer, se nourrissant de feuilles cueillis au bord du chemin, buvant la rosée déposée sur les feuilles. Elle atteignit un village des chimpanzés auxquels elle conta son aventure. Les chimpanzés, après s'être tous et longtemps frappé la poitrine des deux mains en signe d'indignation, l'autorisèrent à laver le pagne noir dans la source qui passait dans le village. Mais l'eau de la source, elle aussi, refusa de mouiller le pagne noir.

Et l'orpheline reprit sa route. Elle alla plus loin en pleine forêt où régnait un silence un silence angoissant qu'on ne trouve nulle trace d'une créature humaine. Elle trouva une eau si claire qu'elle jeta son pagne noir qui se mouilla. Agenouillée sur le bord de la source, elle mit deux lunes à laver le pagne noir qui restait noir. Elle se mit à nouveau à chanter en évoquant sa mère.

« Ma mère, viens me voir !

Aïwa-ô ! Aïwa !

Me voir au bord de la source,

Aïwa-ô ! Aïwa !

Le pagne noir sera blanc comme kaolin

Aïwa-ô ! Aïwa !

Viens voir ma main, viens voir ta fille !

Aïwa ! Aïwa !

A peine avait-elle fini de chanter que voilà sa mère qui lui tend un pagne blanc, plus blanc que le kaolin. Elle lui prend le linge noir et sans rien dire, fond dans l'air.

Lorsque la marâtre vit le pagne blanc, elle ouvrit des yeux stupéfaits. Elle tomba, non de colère cette fois, mais de peur ; elle venait de reconnaître l'un des pagnes blancs qui avait servi à enterrer la première femme de son mari.


Mais Aïwa, elle, souriait. Elle souriait toujours.

_____________________________________

Content created and supplied by: versus-01 (via Opera News )

Tags:      

bernard b.
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Jackie Chan et sa fortune

5 minutes ago

0 🔥

Jackie Chan et sa fortune

Législatives/Biankouma : cette image de la fille du Gl Gueï Robert et une mémé vaut mille mots

15 minutes ago

20 🔥

Législatives/Biankouma : cette image de la fille du Gl Gueï Robert et une mémé vaut mille mots

10 objets du quotidien aux fonctions insoupçonnées

35 minutes ago

4 🔥

10 objets du quotidien aux fonctions insoupçonnées

À Gagnoa : les législatives laisseront sûrement des séquelles

39 minutes ago

46 🔥

À Gagnoa : les législatives laisseront sûrement des séquelles

Politique / Réconciliation nationale : Laurent Gbagbo brise le silence et séduit par cette annonce

44 minutes ago

261 🔥

Politique / Réconciliation nationale : Laurent Gbagbo brise le silence et séduit par cette annonce

Jeunesse ivoirienne laissons la politique aux politiciens et recherchons notre avenir !

1 hours ago

64 🔥

Jeunesse ivoirienne laissons la politique aux politiciens et recherchons notre avenir !

OUMÉ/Législatives 2021, Lagui Joachim dénonce et prévient: «Nous préserverons notre victoire»

1 hours ago

2 🔥

OUMÉ/Législatives 2021, Lagui Joachim dénonce et prévient: «Nous préserverons notre victoire»

Depuis Bruxelles, Laurent Gbagbo déclare : «Je serai bientôt avec vous»

1 hours ago

129 🔥

Depuis Bruxelles, Laurent Gbagbo déclare : «Je serai bientôt avec vous»

Deversailles à ses détracteurs : "Je vais pulvériser tous ceux qui se mettront sur mon chemin"

1 hours ago

132 🔥

Deversailles à ses détracteurs :

Horreur à Cocody angré: un vigile tue son collègue de travail à coups de poignards

1 hours ago

1264 🔥

Horreur à Cocody angré:  un vigile tue son collègue de travail à coups de poignards

COMMENTAIRES