Sign in
Download Opera News App

 

 

Kérozen : "Dieu bénit ceux qui bossent, faudrait pas toujours dire Dieu et ne pas travailler."

Kérozen parcourt en ce moment l'Europe dans le cadre de sa tournée. En France, il a été reçu dans la libre antenne de l'émission couleurs tropicales sur RFI, animée par Claudy Siar.

Le chanteur au cours du programme a expliqué des phrases cultes de ses chansons <victoire, l'élu et le temps.> Il révèle qu'il utilise beaucoup les métaphores pour ses textes. Par exemple, lorsqu'il dit : "J'étais dans l'obscurité, on m'a refusé une ampoule, aujourd'hui je vis parmi les étoiles " dans le titre victoire, il ne parle pas de galère mais de la force qu'il a puisé des frustrations.

"J'ai connu le succès en 2005 quand on a fait la danse de la moto. Après, ça été le déclin. J'ai vu des gens se moquer de moi, me manquer de respect parce qu'à leurs yeux, je n'étais plus rien." a temoigné l'artiste qui transmet son vécu dans sa musique où il s'identifie comme un élu.

Concernant ce titre, Kérozen explique que toute personne qui reprend le morceau s'approprie les paroles par conséquent la chanson est destinée à tout le monde qui est un élu.

À la question de savoir si le titre < l'élu > ne frustre pas car les gens ont tendance à penser que seuls ceux qui sont élus, aimés de Dieu reussissent, finalement si une personne n'arrive pas à s'en sortir, ne pensera t-elle pas que Dieu ne l'aime pas ? Un peu comme les commentaires sur Facebook qui appellent ceux qui reussissent les enfants préférés de Dieu.

Kérozen répond que : "non, ça n'a rien avoir. Dieu benit ceux qui bossent. Aussi, il ne faudrait pas toujours dire Dieu Dieu et ne pas travailler." Autrement dit, Dieu ne fait pas de favoritisme mais récompense les travailleurs. Il ne faut pas fuir le travail et venir se cacher derrière son nom.

N'oubliez pas de partager l'article et suivez nous pour ne rien rater des Juteuses infos sur vos stars préférées. 

Content created and supplied by: InfoJuteuse (via Opera News )

france rfi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires