Sign in
Download Opera News App

 

 

Eunice Zunon, Josey : spectacles mouillés au Palais de la Culture, c'est honteux !

Tous ceux qui ont déjà assisté à un spectacle dans la salle Anoumabo du palais de la Culture de Treichville le savent bien. Quand il pleut, l'espace ouvert au-dessus de l'estrade laisse entrer les jets d'eau dans la salle. Cela oblige parfois les spectateurs à se lever pour se recroqueviller comme ils peuvent, en divers endroits afin de se protéger de la pluie. Sièges VIP comme grand public, il n'y a plus de différence.

Dans sa conception, cette salle, la plus grande du palais de la Culture (4 000 places) est en principe une scène à ciel ouvert, posée sur la lagune Ébrié. C'est la différence avec les six autres salles de ce joyau architectural, construit sur plus de 2 hectares en 1999 grâce à une coopération entre la Côte d'Ivoire et la Chine. La scène de la salle Anoumabo est par excellence celle des concerts, là où se produisent les grands artistes de Côte d'Ivoire et d'ailleurs.

(Le spectacle d'humour d'Eunice Zunon s'est déroulé sous une pluie diluvienne)

Le seul bémol cependant est le fait qu'elle soit exposée aux intempéries, surtout la pluie. La programmation des spectacles dans cette salle en saison pluvieuse est un gros risque, aussi bien pour les artistes que pour les promoteurs culturels.

Plusieurs artistes en ont fait les frais. La dernière en date est Josey, lors de son concert live le 26 juin 2021. L'averse avait provoqué ce soir-là une bousculade, occasionnant quelques blessés légers. Heureusement. Car ç'aurait pu être pire.

(Des spectateurs trempés lors du show d'Eunice Zunon, samedi 21 mai 2022)

Le public se déplace certes par amour pour son artiste, toutefois il serait important de réaménager cette salle. Surtout, lorsque des personnalités s'y rendent et qu'à la moindre goutte de pluie, elles doivent rentrer précipitamment ou se replier dans les loges, le temps que l'orage passe. Sans compter l'impact négatif sur la prestation de l'artiste, au moment où chacun est préoccupé à se trouver un abri...

Les images de Michel Gohou venu soutenir sa jeune consœur Eunice Zunon à son One woman show le 21 mai dernier ont circulé abondamment sur la toile. Avec lui, plusieurs personnalités, des chefs d'entreprise, etc. L'image que cela donne à l'extérieur n'est pas forcément la bonne pour ce pays, notamment pour Abidjan que l'on qualifie de plaque tournante de la musique et du showbiz en Afrique. C'est le lieu de valorisation de la créativité culturelle nationale.

À l'heure du numérique, les images font rapidement le tour de la toile et certaines d'entre elles peuvent être honteuses. D'autant que ce ne sont pas les moyens qui manquent pour confectionner un toit ou créer un système empêchant l'infiltration de l'eau de pluie dans la salle Anoumabo. Des jeunes inventeurs ivoiriens en seraient bien capables et cela à moindre frais. Il suffit de dégager les fonds et lancer un appel à projet. Pour l'heure, cette salle laisse au public, en temps de pluie, un goût d'inachevé.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

eunice zunon josey treichville

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires