Sign in
Download Opera News App

 

 

"Heureux", Camille Makosso se félicite et attaque encore chris yapi

"Le Daïshi des réseaux sociaux" le reverend Camille Makosso ne manque pas de se prononcer sur tout type de sujet d'actualité :religieux, politique, culturel etc.

Étant pasteur, Makosso ne lâche point sa tenue d'homme influant des réseaux sociaux, homme de vérité. Il est ainsi connu sur la toile pour ses prises de position très pointure.

Que cela plaise ou non, le pasteur Makosso dit toujours ce qu'il pense, chose qui a valu un vrai duel entre lui et l'avatar chris yapi lors du décès du Premier-ministre ivoirien, Hamed Bakayoko.

Depuis lors, "Le père de la marmaille" ne manque point de se prononcer ou contredire cet avatar considérer pour certains comme une véritable source d'information et très fiable.

Suite au fake news annonçant la "mort" du président du Conseil constitutionnel, Kone Mamadou par ce avatar qui, s'est ensuite contredire, lui-même, Makosso décide alors de sortir sa réserve.

Chris yapi avait annoncé la "mort" de Koné Mamadou, alors que celui-ci est bel et bien en vie. Après cette annonce grave, l'avatar a fait un autre poste pour présenter toutes ses excuses.

Choqué de cette publication, le père de la "marmaille" confirme avec toute l'énergie que l'avatar chris yapi ne dit jamais la vérité. Il s'est également félicité du fait qu'il est réussi à verrouillé toutes les sources d'informations de Chris yapi. Très heureux, le "Daïshi des réseaux sociaux" dit être fort.

Lors de ce direct, publié jeudi, l'on voyait bien Makosso Heureux de savoir que Chris yapi qui est tant suivi sur les réseaux sociaux, ne dit pas la vérité.

Pourquoi annoncer la mort de quelqu'un qui est en vie ?

Selon le pasteur Makosso, personne n'est "éternel", donc pas besoin de souhaiter la mort de quelqu'un.

Il a également déploré ce genre d'agissements qui pourrait créer des tensions.

Content created and supplied by: Marédaction (via Opera News )

camille makosso chris yapi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires