Sign in
Download Opera News App

 

 

Debordo se prononce sur les clashs, le fétichisme et sa réconciliation avec ses collègues

Les clashs dans le Coupé Décalé sont fortement critiqués par des mélomanes qui approuvent difficilement que les acteurs du genre musical se confrontent publiquement et parfois durement. Debordo Leekunfa, familier au concept explique que cette forme d'expression fait partie intégrante du Coupé Décalé.

Dans une interview avec Afrique sur 7, ce 26 août 2021, Opa la nation révèle que sans les clashs, le Coupé Décalé paraîtrait terne, sans coloration.

"Les clashs, c'est la nature du Coupé Décalé. C'est le feeling, c'est tout ça qui donne une couleur et une saveur au Coupé Décalé donc on y peut rien. On a beau être simple et tranquille mais il y'a toujours ce petit grain de sel qu'on doit rajouter.

Par ailleurs, se prononçant sur le compliment de Kérozen selon lequel, il est le meilleur d'entre eux, Debordo s'est couvert d'humilité.

"Je ne suis pas le plus fort. On a ce don qu'on n'essaie de faire profiter les gens, maintenant l'appréciation est laissée à tout un chacun. "

Le concepteur de la nouvelle tuerie musicale < Massaï > note aussi que sa démarche des excuses publiques présentées à ses collègues est un pas vers la sagesse.

"Demander pardon est l'arme des plus forts et c'est un pas vers la sagesse."

A la question de savoir s'il a eu un retour de Serges Beynaud après ses excuses, Debordo n'est pas précis dans sa réponse

"Quand je demande pardon, ce n'est pas dans l'espoir d'attendre le retour de tout un chacun, mais moi je l'ai fait, je tends la main après tu prends où tu laisses."

Après une longue absence de la scène musicale, le chanteur a signé son retour avec le single Massaï qui a été bien accueilli. Selon l'animatrice, des acteurs du Coupé Décalé ont signifié que pour cartonner, certains ont recours au fétichisme. Alors le succès de Massaï est-il dû à un coup de force mystique?

Le succès de sa chanson est la grâce de Dieu, répond t-il à l'animatrice.

"C'est Dieu qui donne toute chose, c'est le maître. Je demande aux jeunes de se concentrer et de se mettre avec Jésus. Avec Dieu, on gagne toujours. Il n'y a pas poteau dans son mouvement, histoire de fétichisme, c'est temporaire et après tu as beaucoup de contraintes. Je n'ai jamais essayé mais on voit comment les gens finissent mais avec Dieu, il n'y a jamais quelqu'un qui a mal fini."

N'oubliez pas de partager l'article et suivez nous pour ne rien rater des Juteuses infos sur vos stars préférées.

Content created and supplied by: InfoJuteuse (via Opera News )

debordo leekunfa serges beynaud

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires