Sign in
Download Opera News App

 

 

[5ième MamySor Fashion For a Cause] - mode et développement : les stylistes en réflexion à Abidjan

La créatrice Mariam Soré a réuni à Abidjan plusieurs stars de la mode dans le cadre de la cinquième édition du "MamySor fashion for a cause". Dans la première partie de cette édition, les stylistes ont réfléchi sur les mécanismes d'industrialisation de la mode et son apport au développement de l'Afrique.

Photo de famille : Mariam Soré en robe rouge, Nabou Fall et les panélistes

Et de 5 pour la "MamySor fashion for a cause", le mythique défilé de créateurs africains qui allie la mode à des actions sociales. Pour cette édition? ouvert ce samedi 28 août à Abidjan, la promotrice Mariam Soré et toute son équipe, ont mis les bouchons doubles du côté d’Azalaï Hôtel, pour la réussite de l’évènement.

De fait, dans la matinée de ce samedi, la styliste et propriétaire de la marque MamySor a convié tous les acteurs intervenants dans la chaîne de valeur de la création, les mannequins et les partenaires à un panel de haut niveau. Les échanges ont porté sur le thème central de cette 5ième édition : « Industrie de la mode au service du Made in Africa et du développement de l’Afrique ».

Pour Mariam Soré, la mode peut et « pourra contribuer au développement de l’Afrique lorsqu’elle sera bien utilisée dans nos pays. Elle propose à cet effet que les acteurs de "l’African Fashion" « s’inspirent de tous ces pays qui sont devenus des plaques tournantes en créant de grandes marques, des maisons de productions à grandes capacités… ». Car ajoute-t-elle « Nous avons des créateurs très talentueux qui ont souvent des marchés, mais qui n’ont pas de quoi satisfaire leur clientèle ».  

Intervenante à ce panel sur les questions de leadership, Nabou Fall a invité les stylistes à explorer de nouvelles stratégies de marketing notamment à faire du storytelling pour mieux vendre. "Les défilés ne suffisent plus pour écouler vos produits. Vous devez voir autres choses. Vos produits doivent raconter une histoire. Vous devez faire du storytelling pour emballer les consommateurs", a-t-elle dit. Aux populations africaines, elle demande de « porter avec fierté les créations locales ». Cela participerait à « valoriser » et à encourager les talents locaux.  

Martin_K

 

 

Content created and supplied by: Martin_K. (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires