Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici enfin ce qui se cache derrière le port de chaîne au pied par les femmes

Un bracelet de cheville, souvent nommé chaîne de cheville, est un bracelet porté à la cheville. Cet article de joaillerie est originaire d'Inde et traditionnellement porté par la gent féminine.

Ce bijou valorisé en Inde était porté traditionnellement par toutes les femmes du pays, sur pieds nus (sans chaussures) et assortis souvent de bagues aux orteils. Mais sa source remonte à l’Egypte ancienne, en Afrique où ce style servait à catégoriser les femmes et à marginaliser parfois les femmes de mauvaise vie (Plus tu as de chaînes aux pieds et plus tu dévoiles le nombre de tes amants). Les formes et les matières peuvent être diverses, mais c’est selon leur nombre à la cheville qu’on détermine le statut matrimonial ou social de celle qui en porte.

Ce qui justifie le fait que certains hommes qualifient de prostituée toute femme qui a une chaîne au pied.

Mais selon Wikipedia, chaque fois qu’une femme porte une chaîne au pieds, cela signifie qu’elle est mariée, mais dans certains cas, cela signifie qu’elle est mariée, mais qu'elle est également disponible pour d’autres hommes avec l’approbation et l’encouragement de son époux.

Cependant, de nombreux peuples en Afrique font l’apanage du port de la chaîne aux pieds autant chez les hommes que chez les femmes. Chez les Peulhs et les Wolofs, le nombre de chaîne aux pieds détermine la richesse de la famille à laquelle on appartient. Plus il y en a et plus vous êtes riches. Chez Les Sénoufos de Côte d’Ivoire, ce bijou se porte lors des cérémonies initiatiques, des funérailles ou de certaines fêtes. Le collier est fait généralement en bronze, à la cire perdue, laiton. Bien plus dans certaines contrées du Burkina Faso ou du Congo, on reçoit en guise de dot des bracelets de cheville. Le fiancé doit offrir plusieurs paires de bracelets aux pieds avant de pouvoir parler de mariage.

Content created and supplied by: Ivoire-voix (via Opera News )

inde

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires