Sign in
Download Opera News App

 

 

Société : la cherté des prix des aliments sur nos marchés

En Côte d'Ivoire, la vie devient de plus en plus chère à telle enseigne qu'un Ivoirien lambda ne peut bien se nourrir. Souvent l'on assiste à un "coup KO" selon certains habitants. Peu sont ceux qui arrivent à donner l'argent du marché quotidiennement. Les tubercules sont à des prix exorbitants, les légumes sont destinés aux familles de grands moyens financiers. Au marché, les femmes sont obligées d'abandonner les tables de poissons pour se diriger vers les vendeurs de porcs qu'elles jugent moins chers . Nous sommes tous obligés de consommer cette viande qui est à la portée de tous. Partout dans la rue, les Ivoiriens se donnent aux porcs au four. Ce plat est très important pour la population car à moindre coût nous mangeons suffisamment de la viande. Ceux qui ne mangeaient pas cette viande sont obligés d'en consommer avec appétit souvent accompagné d'attieké. Oui la pauvreté nous oblige aujourd'hui à manger nos interdits religieux qui pourraient nous porter préjudice dans l'avenir.

Content created and supplied by: Frankinfo2021 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires