Sign in
Download Opera News App

 

 

Chronique / "Suivez mon regard": le restaurant ne désemplit pas, une de perdue, dix de retrouvées

Ces derniers temps, il se faisait de plus en plus menaçant. Il exprimait son ras-le bol de ne pas s'être vu offert, jusque-là, ne serait-ce qu'un bol de riz. Melaine criait sa colère d'être royalement ignoré dans le partage du gâteau, de n'avoir pas droit à la soupe au restaurant. Il avait du mal à comprendre pourquoi on tardait à le servir, comme les autres, alors qu'il avait faim. Il se demandait comment au restaurant, où il y a à manger et à boire, où on est confortablement installé sur des tabourets, lui était plutôt assis par terre, se contentant de sentir l'odeur agréable des plats fumants, qui lui passaient sous le nez.

N'en pouvant plus, Melaine a fini par mettre sa menace à exécution en rendant sa démission, non sans manifester son amertume face à l'ingratitude dont il dit avoir été l'objet au restaurant. "Une tempête dans un verre d'eau, un non-événement", telles sont quelques railleries de fidèles abonnés au restaurant où on n'a pas le temps pour les enfantillages.

D'ailleurs, Melaine est parti; aussitôt Félicien le maire et Urbain le professeur y ont déposé leurs valises, pardon, leurs couverts. Le restaurant ne saurait donc se désemplir; une de perdue, dix de retrouvées. Bon appétit! Quand quelqu'un laisse, quelqu'un prend. Suivez mon regard...

THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires