Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Koutoukou, la liqueur africaine

Le koutoukou ou gbele est une boisson alcoolisée, un spiritueux produit fabriqué en côte d'ivoire. Il est obtenu par la distillation du vin de différents palmiers notamment le palmier à huile,le ronier et le raphia. On le produit également au Ghana où il est appelé akpeleshie, au Bénin et au Togo, avec pour appellation sodabi puis au Cameroun où il se nomme odontol. Vendu dans la clandestinité depuis 1964 date de son interdiction par l'état de côte d'ivoire, la vente du koutoukou fût légalement autorisée en 1999.

( photo d'illustration)

Le koutoukou ou gbele se vend dans les koutoukoudromes ou gbeledromes,lieu où se réunissent les amateurs de koutoukou pour en consommer. Cette boisson alcoolisée très forte et à degré indéterminé est très prisée par la jeunesse ivoirienne.

Les consommateurs de koutoukou ou de gbele que nous avons rencontré ne tarissent pas d'éloges aux vertus de la dite boisson.

A.K , jeune homme d'une trentaine d'années environ, consommateur de koutoukou depuis une dizaine d'années qualifie sa préférence pour le koutoukou part rapport aux boissons venues des brasseries. Pour lui,le koutoukou à des vertus thérapeutiques, mélangé avec des racines ou tiges, il soigne les maladies telles que les maux de rein, le paludisme,l'hemorroide,les maux de ventre et surtout l'impuissance sexuelle chez l'homme.

Voici le nom de quelques boissons à base de ces racines : " plaie de ventre" "siaguehi" "jaune amer" " rouge" "gnamakou" etc.

( photo d'illustration)

Pour Z.T, un deuxième consommateur interrogé, lui, avoisinant la quarantaine d'années environ la cause est ailleurs. Pour Z.T, le manque de moyens financiers est une cause réelle. Car pour lui, il préfère venir dans un koutoukoudrome avec ses amis faire le show avec 1000fcfa et être "saoulé" que de se rendre dans un maquis et depenser plus de 5000fcfa dans la bière ou le vin sans être "saoulé" . Pour Z.T, l'objectif final a atteindre quand on boit c'est d'être ivre. Ça c'est un autre débat.

A côté des bienfaits de la consommation du koutoukou, nous notifions que tous sont unanimes aux conséquences mortelles quand à la consommation abusive de cette liqueur africaine. De nos investigations,il ressort que plusieurs personnes ont perdu la vie dans la consommation abusive de cette boisson. La dernière en date est la mort de plusieurs personnes à Abatta dans la commune de bingerviile lors d'une partie de beuverie. L'état avait interdit la vente du koutoukou dans les différentes communes du district d'Abidjan. Mais rien n'y fit.

Aujourd'hui le koutoukou se consomme partout en côte d'ivoire, même dans les quartiers les plus huppés de la capitale économique. Le koutoukou ou le gbele est devenu une boisson prisée de tous. Le conseil à retenir des consommateurs c'est de boire avec modération et surtout bien mangé pour avoir une bonne santé.

Édité par Ben Zoro.

Content created and supplied by: serybibenjamin (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires