Sign in
Download Opera News App

 

 

Un étudiant burkinabè condamné à 12 mois de prison pour avoir volé une bouteille de vin


Un étudiant burkinabè a été jugé et reconnu coupable du vol d'une bouteille de vin dans une alimentation, nous révèle le journal Le Pays dans son numéro 7313 de ce jeudi 22 Avril 2021. Il a été condamné à 12 mois de prison dont 6 mois ferme, et à une amende de 300.000 francs.


Cette information a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, la plupart des internautes voltaïques affichant leurs colères face à une sentence juridique qu'ils trouvent beaucoup trop sévère. Pour eux, le juge aurait dû se montrer plus clément parce qu'ayant affaire à un citoyen qui porte sur ses épaules l'avenir du pays à travers son statut d'étudiant.


Morris, un internaute s'exprimant avec un air accusateur : " Avec nos lois et notre justice, il faut prier Dieu pour ne pas être pauvre seulement."


Fousséni Diao pense lui que les plus grands voleurs semblent intouchables :

"Ça fait rire. Et comme on nous dit qu'on ne commente pas une décision de justice, continuons seulement.. Sanctionnons tous les voleurs... Entre un voleur de vin et un voleur de parcelle, d'or, d'argent du contribuable, mon choix est net quant à celui qui doit être sévèrement puni."


Fousséni Ouédraogo fait lui, partie de la minorité qui approuve le verdict du juge, estimant qu'on aurait pu se montrer indulgent envers un prévenu qui a volé de la nourriture : « L'une des raisons d'une peine est la dissuasion, se justifie-t-il. L'idée est de vous amener à avoir peur de commettre l'infraction, au regard de la sanction que vous risquez de subir.

Il n'y a pas de petit vol. On peut trouver des excuses à quelqu'un qui vole du riz (il a juste faim). Quant au vin, il sera difficile de parler de nécessité. »


Louis-César BANCÉ



Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires