Sign in
Download Opera News App

 

 

Découvrez ce génie: des tiges de banane pour fabriquer des tissus, des perruques et bien d'autres

Pendant que certaines personnes considèrent les tiges de banane comme de simples déchets, lui, il y a trouvé une grosse et lucrative opportunité d'affaire. L'entrepreneur ougandais Muturi Kimani transforme les tiges de banane en fibres textiles qui lui servent à fabriquer des accessoires de modes et d'intérieur.


C'est une idée de génie qui nous vient d'une entreprise ougandaise du nom de TexFad. À sa tête, monsieur Muturi Kimani, un homme audacieux qui s'est donné pour défi de transformer son environnement en se servant de la matière la plus présente dans son pays, mais qui semblent avoir peu de valeur aux yeux de plusieurs. L'Ouganda est le premier producteur de banane en Afrique de l'Est. Et plusieurs années en arrière, les tiges de banane étaient jetées çà et là dans les champs, sans considération.

Cependant, il a fallu l'œil visionnaire de monsieur Muturi Kimani pour faire de ces tiges bananes un énorme atout pour son pays. À travers TexFad, Muturi Kimani fait des fibres de tiges de banane une alternative au coton. En effet, les tiges de banane subissent une transformation en fibres textiles qui sont séchées au soleil pour être utilisées dans la fabrication de plusieurs accessoires de modes et d'intérieur. Plus précisément, l'entreprise TexFad produit des tapis, des sets de table, des paniers, des tissus et des perruques.

En voici quelques images :

Récemment, sur Tweeter, monsieur Angarukumu a présenté une chaussure qu'il a déclaré être le fruit de la collaboration entre TexFad et son entreprise. Celui-ci a surnommé cette chaussure la première chaussure Canvas au monde, faite à base de fibre de banane (the world's first banana fiber Canvas Shoe).

Pour pérenniser son savoir-faire, TexFad propose aux jeunes filles et aux femmes une formation professionnelle dans la création de produits artisanaux. Il est bien de préciser que la plupart des produits fabriqués par TexFad sont faits de façon artisanale, c'est-à-dire à la main. Cette entreprise emploi également plusieurs personnes et réduit ainsi le taux de chômage en Ouganda. En dehors de l'Ouganda, d'autres pays sont aussi producteurs de bananes, voici donc une ingénieuse idée entrepreneuriale qui pourrait également s'étendre à tous ces pays producteur de bananes.


source: Agenceecofin

Actu-Maricerusell

Content created and supplied by: Actu-Maricerusell (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires