Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour éviter les conflits sur les portions de terres, le Préfet a instruit ses administrés

la recherche des terres propices à la cacao culture,cafeculture et heveacuture, les conflits fonciers sont fréquents dans le département de Bonon. Le préfet du département de Bonon, Mr Yapi Ogou Claude a instruit les populations sur les aspects techniques qui provoquent des conflits entre les allogènes, allochtones et propriétaires terriens. Selon lui , les populations ont besoin de savoir que la terre appartient à l'Etat en général.:" Pour la location des portions de terres, pour éviter les conflits fonciers, chaque propriétaire doit avoir son attestation du titre foncier. Vous êtes libres de fixer un prix de location d'un hectare de forêt et limiter la durée du contrat. Partout dans le pays , les conflits sur les portions de terres divisent les communautés, les familles, les tribus et villages. Personne n'a du salut de semer la terreur dans sa localité. Nous devons travailler à la cohésion sociale et à la paix.", a-t-il instruit ses administrés. D'avis général, les paysans decrient le coût du dossier foncier :" les démarches pour avoir l'attestation du titre foncier sont coûteuses. Nous demandons à l'Etat de revoir les frais", a souhaité Zaha Bi Tivoli, président de la jeunesse de son village de Madieta. Comment devons-nous procéder pour éviter les conflits sur les portions de terres ?

Content created and supplied by: DOUHOJACQUES (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires