Sign in
Download Opera News App

 

 

Alimentation : des acteurs du secteur formés sur l’usage des bouillons alimentaires

L’hypertension artérielle (HTA) est l’un des principaux facteurs de cardiopathie et d’accident cardiovasculaire cérébral, des affections qui, réunies, constituent la première cause de décès prématuré et de handicap dans le monde. Selon l’OMS, les maladies cardiovasculaires sont responsables de 17,3 millions de décès dans le monde. L’HTA est devenue un problème de santé publique avec un taux de prévalence hospitalière de 25% à 30 % ; En Côte d’Ivoire, la prévalence de l’Hypertension artérielle est estimée à 33,4% chez les moins de 25 ans. Dans le cadre de la lutte contre cette pathologie, le ministère de la santé a initié des programmes ciblés de promotion de la santé du cœur. C’est aussi pour répondre à cette problématique que l’entreprise Maggi (qui fait partie de la gamme de produit du groupe Nestlé-Côte d’ivoire) a initié une journée de sensibilisation et de désinformation organisée, le 19 novembre 2021 avec les forces de vente de ce produit, à Abidjan Koumassi.

« Cette rencontre est l’occasion de montrer que nous n’avons pas seulement une option commerciale mais nous faisons beaucoup d’autres choses à côté, dans le cadre notre responsabilité citoyenne et sociétale. Elle marque la fin d’une activité annuelle d’échanges avec toutes les couches sociales et répond à un besoin exprimé par la population que nous avons considéré », a indiqué Boris Konan, chef de Produit Maggi. Avant de préciser « nous avons rencontré les médecins, les tradipraticiens, les associations de femmes, les communautés religieuses, les chefs coutumiers, les professionnels de la restauration à Abidjan et à l’intérieur du pays (Gagnoa, Bouaké, Yamoussoukro). Cette initiative a d’ailleurs été bien accueilli par les participants à ce programme qui estiment qu’ils sont très souvent livrés à eux-mêmes lorsqu’ils reçoivent un flux d’informations qui ne sont pas toujours vraies. « Il était important que nous venions vers eux pour leur expliquer en détail, de quoi est composé nos bouillons. Nous avons voulu leur expliquer qu’au-delà de l’aspect commercial nous nous préoccupons de leur santé des populations, ils peuvent nous saisir à tout moment lorsqu’elles ont des préoccupations plutôt que de se fier à des sources qui ne sont pas toujours fiables » », affirme Monsieur Konan.

Pour Boris Konan, ce qui est en jeu, ici, c’est la consommation de sel, au regard de la propagation des maladies cardiovasculaires. L’OMS recommande une consommation de moins de 5 grammes de sel par jour, mais en Côte d’Ivoire différents rapports indiquent une consommation de 10 et 15 grammes par jour, « certains parlent de 8 g/jour, quand d’autres parlent de 12 g, largement au-dessus de la moyenne, une chose est sûre l’ivoirien moyen consomme beaucoup plus que les 5 grammes par jour qui est recommandé », confie-t-il.

A en croire Monsieur Konan, ce qu’il faut comprendre est que la consommation de sel journalière d’un individu provient de plusieurs sources (le sel mis dans l’aliment mais aussi dans certains produits comme le pain ou des choses salées que nous grignotons à longueur de journée). Il convient donc de maitriser son taux de consommation de sel.

Selon lui, cette initiative vise à lutte donc contre tout ce qui est maladie du cœur. « C’est d’ailleurs pourquoi le ministère de la santé a bien voulu nous accompagner dans le cadre de ce programme ; nous avons été associé, récemment, à la journée internationale contre les malades du cœur. Ce qui nous a permis de formés plus de 500 médecins et 431 professionnels de la santé dans le cadre de la lutte contre l’hypertension artérielle ».

Dr Jules Kouassi, diététicien, a saisi l’occasion pour présenter, à ses hôtes du jour, la pyramide alimentaire (constituée de 5 échelles) et les a invités à éviter les combinaisons nocives (association viande, poisson et lait, par exemple, au cours d’un repas car il faut 4h pour digérer la viande, 2h pour le poisson et le lait ou en encore associer le Café au lait car le café est digestif). Pour lui, ce sont autant de combinaisons et les excès dans

Eugène YAO 

Content created and supplied by: eugeneyao (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires