Sign in
Download Opera News App

 

 

Le sida peut se guérir, c'est avéré

Le Sida peut se guérir… c’est avéré


La lutte contre le VIH SIDA est en train d’orchestrer d’énormes bonds en avant. Il s’avère que le virus peut être complètement neutralisé, on note déjà deux patients qui ont connu une rémission du VIH-1.

La rémission du SIDA est possible

 

La première rémission du SIDA date de 2015. C’était une jeune femme française née infectée par le VIH en 1996, elle a aussitôt reçu des antirétroviraux. Puis elle a cessé de prendre ses médicaments, mais son corps depuis persiste à contrôler le virus. Et cela dure depuis quinze longues années. C’est un cas qui a traité précocement, juste un mois après sa naissance, la maladie était en stade primo-infection. Lorsqu’on initie une prise en charge a ce stade, on évite que le VIH aille se répandre dans différentes cellules cibles, comme celles du cerveau ou du foie. On empêche ainsi sa dissémination dans des endroits où il aurait pu se multiplier. Le virus est ainsi neutralisé et on parle de guérison fonctionnelle.

La première rémission d’adulte est appelée le « patient de Berlin ». L’Américain Thimoty Brown a été déclaré positif du VIH en 1995, il n’a plus montré de signe d’infection depuis 2017 grâce à un traitement reçu de Berlin. 10 ans plus tard, un deuxième cas, connu comme « le patient de Londres », n’a pas montré de signe d’être atteint du virus depuis près de 19 mois, et ce, après avoir interrompu son traitement. Ces deux patients ont subi des transplantations de moelle osseuse pour traiter des cancers du sang, en recevant des cellules souche de donneurs ayant une mutation génétique rare qui empêche le VIH de s’installer. C’est donc des cas exceptionnels qui offrent une nouvelle piste aux chercheurs, mais ce traitement ne peut pas être la solution curative pour les 37 millions de malades de la planète. Il n’y aurait tout simplement pas assez de donneurs pour les traiter, et la thérapie, mortelle dans un tiers des cas, est un véritable « enfer » selon Thimoty Brown.

Puisque les recherches sont sur la bonne voie, il sera bientôt possible de guérir le SIDA par des moyens plus accessibles pour que tout malade, peut importe sa situation économique puisse se soigner. Notons que des efforts colossaux sont en train d’être faits par les gouvernements des pays africains, au Sénégal par exemple, les antirétroviraux sont offerts aux malades. De plus, de nos jours le risque de contamination mère-enfant est quasi nul si la femme est traitée durant la grossesse.

Content created and supplied by: Abachaducharme (via Opera News )

berlin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires