Sign in
Download Opera News App

 

 

Lutte contre le Vih-Sida : Alliance Côte d'Ivoire initie un cadre de réflexions

L’Ong Alliance Côte d'ivoire a organisé un cadre de réflexions sur la lutte contre le Sida, ce mercredi 30 novembre 2022 à Abidjan-Cocody les II-Plateaux. Cette première édition de sa Journée scientifique et communautaire s'est tenue en prélude à la Journée mondiale de lutte contre le Sida (Jmls) 2022.

Près de 300 acteurs des secteurs public, privé et communautaire, engagés dans la lutte contre le Sida, ont échangé des idées et partagé leurs expériences. Dr. Rabé Cyprien, représentant le directeur coordonnateur du Programme national de lutte contre le Sida (Pnls) a indiqué que le pays veut réduire de 75 % la stigmatisation et la discrimination d’ici à 2025. IL a mentionné que le but est d’arriver à l’élimination du Vih/Sida à l’horizon 2030. « C’est ce qui nous motive à cette rencontre de scientifiques afin que nous fassions le point de toutes nos activités communautaires à l’endroit de ces deux éléments que je viens de citer », a-t-il justifié.

Pour sa part, Henk Van Renterghen, directeur pays de l’'Onusida, a présenté le rapport mondial de la Jmls 2022. Il a fait savoir qu’il y a 38 millions de Personnes vivant avec le Vih (PvVih) dans le monde. Le directeur pays de l’'Onusida a ajouté qu’il y a eu 650 000 décès dus au Vih en 2021.

Henk Van Renterghen a également souligné qu’il y a environ 5 millions de PvVih en Afrique de l’ouest et du centre. L’expert a révélé que la baisse des nouvelles infections « n’est pas significative en Afrique subsaharienne », entre autres. Selon lui, « les enfants représentent environ 4 % des personnes vivant avec le Vih/Sida et en même temps ils représentent 15 % parmi les décès des personnes vivant avec le Vih/Sida. Donc, il y a une mortalité inégale avec les enfants vivant avec le Vih ».

Il a, par ailleurs, proposé des solutions pour renforcer la prévention, la prise en charge et le financement de la lutte contre le Vih/Sida. Le directeur pays de l’'Onusida a évoqué notamment « la mise en place d'actions spécifiques pour combler l'impact des inégalées dans l'offre et l'accès aux services, la prise de mesures délibérées pour réduire la stigmatisation et la discrimination dans la société et dans l'offre des services, (ainsi que, ndlr) l'accroissement des financements de la santé par l'État et par les partenaires techniques et financiers ».

Arrianj22

Content created and supplied by: Arrianj22 (via Opera News )

Sida

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires