Sign in
Download Opera News App

 

 

Une femme urine de l’alcool sans en avoir consommé

Une sexagénaire américaine a vécu une aventure médicale peu commune. Et pour cause ! Cette femme urine de l’alcool sans en avoir consommé, en raison d’un phénomène médical extrêmement rare.

Appelée « syndrome de fermentation vésicale » ou « d'auto-brasserie urinaire », cette maladie pour le moins unique en son genre permettra probablement de faire progresser la médecine.

Une femme urine de l’alcool sans en avoir consommé

L’histoire de cette patiente âgée de 61 ans est tout à fait étonnante ! Tout commence quand cette femme se rend à l’hôpital pour figurer sur une liste d’attente de greffe de foie, à cause d’une cirrhose du foie et d’un diabète mal contrôlé.

Le problème ? Ses analyses révèlent systématiquement des taux d’alcool très élevés dans les urines. Ainsi, deux fois de suite, son inscription est refusée. Les docteurs lui conseillaient alors de suivre d’abord une cure de désintoxication.

Tests urinaires pour l’éthanol positifs

A la troisième tentative les médecins commencent à se poser des questions. « Au départ, notre conclusion était la même. Cette patiente est diabétique. C’est ce qui a conduit nos cliniciens à penser qu’elle cachait un trouble de la consommation d’alcool », expliquent-ils.

« Cependant, nous avons remarqué que les résultats des tests plasmatiques pour l’éthanol et les résultats des tests urinaires pour l’éthyl glucuronide et l’éthyl sulfate, qui sont les métabolites de l’éthanol, étaient négatifs. Alors que les résultats des tests urinaires pour l’éthanol étaient positifs », ont-ils indiqué.

Un phénomène similaire déjà constaté

Malheureusement pour la sexagénaire qui urine de l’alcool, il n’a pas été possible d’éliminer la levure avec des traitements antifongiques. Néanmoins, elle a enfin pu s’inscrire sur la liste d’attente pour sa greffe de foie.

Par ailleurs, cette surprenante histoire n’est pas sans rappeler celle d’un Américain arrêté au volant de sa voiture et contrôlé positif à l’éthylotest sans avoir consommé d’alcool. Il était en fait atteint du syndrome de l’auto-brasserie, aussi appelé syndrome de fermentation intestinale.

Une maladie presque aussi rare que celle qui a touchée la femme qui urine de l’alcool. Cela dit, il est tout à fait possible que d’autres patients soient atteints du syndrome de fermentation vésicale sans que les médecins ne reconnaissent les symptômes.

Content created and supplied by: WizK.Points (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires