Sign in
Download Opera News App

 

 

CI/ Lutte contre la toxicomanie : Quand la méthadone change les habitudes des usagers de drogue!

Dans le cadre de la Journée Internationale contre l’Abus et le Trafic de Drogues célébrée le 26 juin de chaque année, l’Ong Espace Confiance (spécialisée dans la prise en charge des populations clés) a organisé une « rencontre avec les personnes usagères de la drogue (PUD) mises sous méthadone ». C’était le lundi 28 Juin 2021, au Centre d’Accompagnement et de Soins en Addictologie (CASA), d’Abidjan-Koumassi. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la campagne ‘’support don’t punish’ (Soutenez, ne punissez pas) financée par Coalition Plus.

 « L’objectif est de recueillir les perceptions et les besoins de ces acteurs clés en vue de l’amélioration du service auprès de la communauté pour une meilleure appropriation de cette thérapie de substitution aux opiacés », explique Prisila N’guessan, chargée de mission Droits humains, à l’Ong Espace Confiance.

Cette rencontre, qui a été marquée par le partage d’expériences et un échange avec les PUD, a permis de constater qu’après 4 mois de prise de la méthadone (début du programme en février 2021) certains PUD sont pratiquement transformés. « Ils se sont resocialisés, leurs vies a changé, ils ont réussi à se réintégrer et travaillent pour subvenir aux besoins de leurs familles », confie Dr Linda Zougouri, responsable des Programmes de cette Ong. Avant d’indiquer que l’objectif de ce médicament est de limiter les risques de contamination chez les PUD car dans leurs pratiques, ils s’exposent beaucoup au Vih/sida et aux hépatites. Il s’agît aussi de changer le regard que l’on a de ces usagers de drogue qui, très souvent , sont objet de stigmatisation.  

A la question de savoir si la méthadone peut conduire au sevrage, Dr Zahoui Fenole, médecin-coordonnateur du CASA répond: "l’objectif n’est pas de parvenir à un sevrage immédiat. 'Le sevrage s’inscrit dans un processus qui nécessite un accompagnement (des professionnels, de la famille et du patient lui-même)".     

Selon lui, la méthadone est une modalité thérapeutique médicamenteuse qui repose sur l’administration d’une substance dont l’activité pharmacologique est similaire à celle de la drogue addictive. "Elle fait partie des 9 piliers de la réduction des risques. C’est un traitement de substitution validé dans la dépendance à l’héroïne, de la famille des opiacés. Il a pour but de supprimer et prévenir les symptômes physiques et psychiques du manque et de substituer la consommation du produit addictif, de la réduire, puis de l’interrompre. Elle a une durée d’action plus longue que l’héroïne (allant de 24h à 36 h) qui permet de lutter contre le syndrome de manque ou de sevrage'', a-t-il indiqué.  

Rappelons que le lancement officiel de la méthadone a eu lieu, le 17 juin 2021. Il fait désormais partie de la liste des médicaments essentiels en Côte d’Ivoire.     

Eugène YAO      

 

Content created and supplied by: eugeneyao (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires