Sign in
Download Opera News App

 

 

À Adjamé, ces commerçantes d'ustensiles de cuisine sont de véritables reines de la disposition

Lorsqu'on se balade dans les rues d'Abidjan, plus précisément dans les marchés publics, on peut voir des femmes qui portent sur la tête des lots d'ustensiles utiles à la cuisine, au petit ménage de la famille. Dans la commune d'Adjamé, ces femmes sont en nombre considérable. Elles portent sur la tête plusieurs objets dont des bassines, des seaux, des vases, des gobelets, des couteaux et cuillères... . Ce qui se trouve sur leurs têtes n'a rien d'extraordinaire. Cependant, c'est la manière de les disposer qui est surprenante.

Ces commerçantes ont une habileté extraordinaire en matière de disposition. Rien de tous les outils qu'elles portent sur la tête ne tombe. Tout est bien ordonné comme des objets arrangés dans une foire d'exposition immobile. Certaines personnes disent qu'elles se promènent avec un magasin sur leurs têtes. Ces commerçantes sont majoritairement des femmes mariées. On peut les voir avec des enfants sur le dos, bravant les rayons brulants du soleil, et même la pluie.

Lorsque je les vois , j'ai systématiquement envie d'acheter quelques uns de leurs articles, tellement que ces dames incarnent la motivation, le courage, la persévérance et la réalité de la vie. Nul ne souhaite voir sa mère, sa soeur ou sa femme dans de telles conditions difficiles. Toutefois, la vie n'est pas vraiment facile pour la classe prolétaire. Ces femmes nourrissent des familles avec le bénéfice qu'elles tirent de ces articles joliment exposés sur leurs têtes. La seule chose qu'on peut leur souhaiter, c'est la prospérité dans leur activité.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires