Sign in
Download Opera News App

 

 

Dormir avec un ventilateur allumé : les conséquences

De nos jours dormir sans un ventilateur est quasiment impossible. Car, l'intensité puissante et montante de la chaleur nous oblige à avoir un ventilateur pour faire passer l'air dans nos concessions. Et pourtant, cette pratique méconnue par plusieurs personnes est déconseillée.

Dans cet article, je vous donne les raisons de cette mauvaise coutume.

En effet, les ventilateurs soulèvent les pollens (Poussière fécondante, de couleur jaune, renfermée dans la partie de l'étamine des fleurs qui est appelée anthère) et la poussière.

Selon certains spécialistes en la matière, ceux-ci ont démontré que dormir avec un ventilateur allumé en rafraîchissant votre maison, pour trouver assez rapidement le sommeil n'est pas la méthode adéquate qu'il faut.

Lorsque l'air circule dans la pièce, les ventilateurs lèvent à une forte hauteur la poussière et les pollens. Ils dispersent les germes présents dans votre maisonnée

Cette pratique néfaste n'est pas recommandée dans les lieux où sont logées les personnes vulnérables comme les adultes et les nourrissons car cela affaiblissent leurs sinus nasaux.

Par conséquent, dormir avec un ventilateur allumé pourrait affecter vos sinus nasaux et les assèchent, ce qui vous donne des allergies et peut provoquer des sinusites

Bien évidemment pour les personnes qui sont sensibles aux pollens et les acariens (les acariens vivent dans la literie: matelas, draps, couvertures, oreillers, les rideaux et autres draperies, les tapis et moquettes, les peluches et autres objets mous de ce genre).

C'est cette pratique malsaine qui vous enrhume et assèche vos narines lorsque vous vous réveillez les matins. Le ventilateur allumé vous donne des maux de tête.

Je vous conseille soigneusement de nettoyer chaque deux (2) jours vos ventilateurs et vos chambres à coucher.

Cela pourrait aussi réduire le risque de contracter le rhume, les céphalées.

Lorsque le mercure grimpe, le ventilateur est notre meilleur allié. Problème : il n'est pas sans danger ! La première raison a un lien avec la Covid-19 : "l’utilisation d’un ventilateur dans une pièce en présence de plusieurs personnes dont certaines sont contagieuses, rend la charge virale homogène dans la pièce (…) En créant un mouvement d’air important, l’appareil va projeter les gouttelettes respiratoires émises par les personnes à distance dans la pièce et rendre inopérante la distance de sécurité entre les personnes", explique Santé Publique France.

Mais ce n'est pas le seul risque associé au ventilateur. Dans un article, le magazine The Sleep Advisor, s'est intéressé aux conséquences de l'utilisation de ce dispositif pendant la nuit. Il met en garde contre les effets néfastes des ventilateurs, qui seraient notamment à l'origine de crises d'asthme et de sècheresses oculaires.

Dormir avec un ventilateur assèche les yeux et la peau

En faisant circuler l'air dans la pièce, le ventilateur ferait pénétrer dans vos sinus, les poussières et le pollen présents dans la pièce. Dès que vous relancez votre ventilateur, toutes les particules qui s'étaient déposées sur les lames sont renvoyées dans l'air que vous respirez… et finissent dans vos voies respiratoires ! Un problème pour les sensibles ou allergiques aux pollens, ou les personnes qui souffrent d'asthme ou de rhume des foins.

Aussi, l'air brassé et envoyé vers vous risque bien d'assécher votre peau, mais également vos yeux. Ce petit flux d'air en continu, provoque en effet des sécheresses oculaires et des irritations, tout particulièrement chez les porteurs de lentilles. Les muqueuses de manière générale, comme la bouche ou le nez peuvent également être asséchées. Les sécheresses et la congestion au niveau des sinus peuvent provoquer une sinusite.

Rominoinfo

Content created and supplied by: Rominoinfo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires