Sign in
Download Opera News App

 

 

Développement de Hiré: des femmes s'unissent

Dr. Celestin DAGO et ses filleules.


Une parade d'une centaine de femmes du quartier résidentiel de Hiré, ville situé 37 km sur l'axe Divo Oumé, a arpenté les différentes artères de la ville, le samedi 7 janvier dernier, pour marquer la naissance de leur toute nouvelle association. L'association des soeurs unies de Hiré résidentiel ( AsuHR).

Un rassemblement de femmes de toutes les couches sociales qui veut faire de l'autonomisation, son cheval de bataille. Du moins selon sa toute première présidente, Mme Edy Josiane. "Dans un monde où l'individualisme semble prendre le pas sur la communauté, où l'intérêt personnel domine, nous, femme du quartier résidentiel, avons jugé bon de nous unir afin de bénéficier des vertus de la vie communautaire à travers notre association." Et pour ce faire, elles bénéficient non seulement de l'encadrement d' Elvire Kissi, Présidente de l'ONG panafricaine, Afrik'Orizon, mais surtout du soutien de Dr. Celestin Amané DAGO, administrateur des services financiers, Président de la mutuelle de Développement de Hiré.

Ce dernier, en tant que leader des cadres de Hiré, a, en effet, décidé d'accompagner ces femmes dont il n'a pas manqué de saluer l'initiative. " Les femmes jouent un rôle primordial dans le développement de la société, en ce sens qu' elles sont au coeur des équilibres familiaux, culturels, sanitaires et sociaux. A ce titre, leur autonomisation est un facteur indispensable pour la paix, la cohésion sociale et le progrès social." A-t-il indiqué avant de prendre un engagement ferme."Nous allons nous engager avec vous dans un nouveau contrat social pour amorcer le développement de Hiré afin de faire sortir la ville de l'enveloppement, de l'enclavement dans lesquels elle perdure depuis des décennies."

Sous quelle forme cet engagement va-t-elle se matérialiser ? A priori, des membres de cette association semblent avoir leur idée." Nous, nous attendons beaucoup des leaders de la ville de Hiré. Et Dieu sait combien, il y en a. Mais ils sont si loin d'ici qu' ils sont quasi inaccessibles. Si on a l'un d'entre eux qui se rapproche de nous, je pense que ça peut être une chance. Même pour la mairie."

De quoi donner des idées au Dr. DAGO Amané, par ailleurs, parrain de cette association qui revendique déjà plus d'une centaine de femme. Dans tous les cas, le contexte si prête.

Emmanuel Fofana 

Content created and supplied by: Emmanuelfofana (via Opera News )

développement de hiré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires