Sign in
Download Opera News App

 

 

Le «champignon noir»: ce redoutable inconnu qui s’attaque aux patients rétablis du Covid

Pensant avoir trouvé une solution aux variants et aux nombreux effets secondaires ,une nouvelle menace semble surgir sur fond d'une nouvelle pandémie. Un champion à commencé à se développer chez des patients rétablis de la maladie et qui provoque une infection grave dont le taux de mortalité, pour l'instant est situé, entre 30% et 100%. L'agence sanitaire russe donne plus de détails.

Alors que l'inde est dévaste par cette deuxième vague mortelle avec un record de mortalité journalier observé , les nombreux guéris du coronavirus sont attaqués par le «champignon noir», une infection qui, bien que mortelle, demeure rare. Le «champignon noir» ne provoque pas, en règle générale, de maladie mais présente en soi un puissant allergène et peut, dans les cas de profonde immunodéficience, se manifester par une infection, indique le service de presse de l’agence sanitaire russe (Rospotrebnadzor).

«Le champignon noir est une mycose pratiquement omniprésente (dans presque tous les pays), un saprophyte qui existe pratiquement partout dans l'environnement […]. Étant donné les facteurs naturels et géographiques, cette mycose est plutôt propre aux pays de l'Asie du Sud-Est», souligne le communiqué.

La concentration de spores du «champignon noir» en Inde est, en raison de la grande humidité et de températures annuelles moyennes élevées, plusieurs fois plus importante que dans les pays à climat tempéré, précise le service de presse.

L'inde a vu, ces derniers jours, le cas des porteur de champion noir , appelé les cas d’infection fongique, appelée mucormycose ou «maladie du champignon noir».Des cas isolés de la maladie, qui affecte le nasopharynx, les yeux et les poumons, ont été également enregistrés en Russie.

Un médecin,Akshay Nair, un chirurgien ophtalmologue de l'hôpital de Bombay a déclaré à la BBC que la plupart des patients l'avaient contracté entre 12 et 15 jours après leur guérison du Covid-19.

Un hôpital de Bombay a à lui seul signalé 24 cas d'infection fongique au cours des deux derniers mois, contre six par an précédemment, a précisé un autre médecin.

C’est une maladie fongique rare, mais à taux de mortalité très élevé.

«La mucormycose peut progressivement détruire les sinus paranasaux et pénétrer dans les os, les yeux et les méninges. Une fois qu'elle progresse vers le système nerveux central, l'infection entraîne généralement la mort», explique le professeur Oliver Cornerly, de l’hôpital universitaire de Cologne.

Toutefois, seulement une personne sur un million en souffre.

Content created and supplied by: ABOBO-INFOS (via Opera News )

covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires