Sign in
Download Opera News App

 

 

Dr. Telly Adèle ( responsable de site de vaccination covid-19) : « Il est urgent de se faire vacciner»

Dans cette interview, Dr. Telly Adèle, responsable du centre de vaccination du Parc des sports de Treichville explique l’importance de la vaccination contre la Covid-19 et la nécessité d’observer les mesures barrières. Elle fait des révélations sur le vaccin Astrazeneca et invite les Ivoiriens à se faire vacciner mais surtout à se départir des rumeurs malveillantes divulguées sur les réseaux sociaux.

Dr. Telly, responsable du site de vaccination du Parc des Sports de Treichville.


Démarrée le 1er mars 2021, la vaccination d’une frange de la population contre la covid-19, visant les 50 ans et plus, a été élargie aux jeunes de 18 ans et plus. Pourquoi les autorités sont descendues jusqu’à cet âge ?

Dans la programmation de la campagne de vaccination, nous avons choisi dans un premier temps, notre cible. A savoir les enseignants, les forces de Défense et de sécurité, le corps médical. Ensuite, nous avons élargi cette cible aux personnes âgées de 50 ans et aux personnes âgées de moins de 50 ans qui ont des maladies chroniques telles que l’hépatite, le diabète, l’hypertension et l’asthme. En début de semaine, nous avons élargi la cible aux personnes âgées de 18 à 49 ans sans pathologie connue. Nous avons élargi la cible parce que ceux que nous avions choisis dans un premier temps étaient réticents à la vaccination. Nous avons préféré élargir la vaccination à tous ceux qui sont dans le besoin, à tous ceux qui veulent vraiment se faire vacciner.

Quelle est la durée de validité du vaccin Astrazeneca?

Ce que vous devez retenir, c’est que le vaccin Astrazeneca se fait en deux doses. On fait la première dose et 4 à 6 semaines après, on fait la seconde dose. La vaccination est une autre phase de protection de l’individu. Donc en aucun moment nous devons arrêtés les premières mesures barrières, à savoir porter le masque, se laver régulièrement les mains et garder la distance d’un mètre entre deux personnes. La vaccination vient renforcer les mesures barrières. Et comme tout le monde n’est pas encore vacciné, l’immunité de groupe ne s’est pas encore installée, nous devons observer les mesures barrières.

Une personne vaccinée est-elle immunisée ? Ne doit-elle plus porter le masque ?

Si la personne se fait vacciner et que l’immunité ne s’est pas encore installée, elle peut être contaminée. C’est pourquoi nous insistons sur les mesures barrières. 

 Quel est le nombre de personnes visées par la vaccination ?

Je n’ai pas le chiffre exact en tête mais seront concernés, nos cibles.

Est-ce qu'une personne déjà atteinte du Covid-19 peut se faire vacciner ? Si oui, est-ce que la vaccination va constituer un remède pour ces personnes atteintes du Covid-19 ?

Une personne atteinte du Covid-19 peut se faire vacciner après sa guérison. Le vaccin vient renforcer les mesures barrières.

Une personne vaccinée peut-elle contracter la maladie à Coronavirus ?

Si la personne est vaccinée et que l’immunité ne s’est pas encore installée, elle peut faire la maladie.

 img_d3b15cf8-45b5-4a7a-834b-e73b6d8eb90h

Une dame en train d'être vaccinée contre la Covid-19.

A ce jour, quel est le nombre de personnes vaccinées contre la Covid-19 ?

Du 1er au 31 mars, ce sont plus de 42 725 personnes qui ont été vaccinées contre la Covid-19.

Ce vaccin n’a-t-il pas d’effets secondaires ?

Le vaccin Astrazeneca, comme tous les vaccins dans le monde, a un effet secondaire. Pour chaque vaccin, nous attendons un certain nombre de signes. C’est ce qu’on appelle les effets secondaires attendus dont les céphalées, la fièvre, des douleurs articulaires etc. Ce sont des signes passagers.

 Plusieurs pays ont suspendu l’utilisation de ce vaccin. Pourtant le gouvernement exhorte la population à se vacciner. Pourquoi ?

Nous sommes dans le cadre de l’OMS. Les pays européens qui l'ont suspendu, c’était par mesure de précaution. Ils ont voulu mener une investigation pour voir s’il y avait un lien entre le vaccin et les maladies que les gens ont présenté. Nous, l’OMS nous a rassuré que le vaccin n’a pas de souci. D’ailleurs, depuis le début de la vaccination jusqu’à ce qu’elle soit suspendue dans certains pays, nous n’avons pas eu de signe grave en Côte d’Ivoire. 

Des Ivoiriens ne semblent pas être intéressés par le vaccin. Qu’en pensez-vous ?

Pour que nous ayons une vie meilleure et que les activités reprennent normalement dans le monde, il faut se faire vacciner afin que nous ayons une immunité de groupe. Le vaccin Astrazeneca est certes nouveau mais il répond aux mêmes règles que les vaccins que nous avons l’habitude d’utiliser en Afrique, telles que la fièvre jaune, l’hépatite, la rougeole, etc. 

Le gouvernement a opté pour le vaccin suédo-britannique AstraZeneca qui s’appelle depuis le 25 mars dernier Vaxzevria. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

Astrazeneca n’a pas changé de nom. C’est un vaccin qui a été octroyé à un certain nombre de pays dans le cadre de l’initiative Covax. Il regroupe des pays à qui on a octroyé de façon gratuite un vaccin faute de moyens. Mais notre pays peut commander d’autre vaccin pour renforcer la vaccination. Et, je crois qu’elle doit commander pour pouvoir couvrir sa cible.

Le vaccin AstraZeneca ne doit être administré selon les informations officielles qu’aux personnes âgées de 55 et plus. Pourtant le gouvernement invite des personnes âgées de 18 et plus à se faire vacciner. N’y a-t-il pas problème ?

Dans la directive de fabrication du vaccin, il doit être administré aux personnes âgées de 18 ans à x années. En matière de vaccination, il y a le choix du pays et la règle. Pour nous, le vaccin est efficace donc il n’y a pas de raison qu’on ne l’administre pas aux jeunes de 18 ans et plus.

Quel est le nombre de personnes qui se fait vacciner dans ce centre ?

Nous vaccinons plus de 400 personnes par jour. Il faut noter que nous avons ouvert plusieurs sites de vaccinations. Au départ, sur ce site, nous vaccinons entre 600 et 700 personnes par jour. L’Etat veut étendre la vaccination à l’intérieur du pays, des dispositions sont en train d’être prises dans ce sens.

 Nous avons remarqué depuis quelque temps un regain des cas positifs et du nombre de décès. Comment expliquez-vous cela ?

De nombreuses personnes ne croient pas à la maladie parce que leurs amis, proches ou connaissances n’ont pas encore été touchés. Ensuite nombreux sont ceux qui ne respectent pas les mesures barrières. Il est temps que les gens viennent se faire vacciner. Il faut se faire vacciner pour avoir une immunité de groupe. C’est la baisse de la vigilance qui favorise une augmentation des cas, seul le vaccin pourra nous permettre de vaquer à nos occupations.

 Quel message pour les personnes encore réticentes pour le vaccin ?

Il est temps que les gens viennent se faire vacciner pour se protéger, protéger leur famille et protéger la communauté. Il est donc urgent de se faire vacciner contre la Covid-19. J’invite, les personnes de 50 ans et plus et les jeunes de 18 ans et plus à se faire vacciner. 


Interview réalisée par Rosemonde Kouadio

Content created and supplied by: Tembo.Opera (via Opera News )

Dr. Telly Dr. Telly Adèle

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires