Sign in
Download Opera News App

 

 

Le recrutement parallèle : un phénomène qui a fait son temps dans nos lycées et collèges

Dans les années antérieures, un phénomène battait son plein dans les établissements secondaires publics de Côte d'Ivoire, le recrutement parallèle. De quoi s'agissait-il ?

En réalité, dans les établissements publics, les élèves exclus n'ont plus la possibilité de s'y inscrire. Leur destination naturelle s'ils veulent continuer à suivre les cours était l'enseignement secondaire privé.

Mais certains personnels de l'éducation notamment les chefs d'établissement ou leurs membres de l'administration se "debrouillaient" pour les réintroduire au public. Mais cela ne se faisait pas gracieusement, c'est moyennant des sommes d'argent de la part des élèves concernés. Les établissements privés se vidaient carrément puisque leurs élèves quittaient le privé pour venir s'insérer au public en payant de l'argent une seule fois pour leur intégration.

Certains élèves redoublants parvenaient aussi en utilisant le même canal que les exclus à passer en classe supérieure avec la complicité des responsables de l'établissement.

Aujourd'hui, cette situation n'existe plus. Et c'est à l'avantage du système éducatif tout entier. Les établissements privés ont leurs élèves et le public a les siens. Et puis avec la digitalisation assez poussée de toutes les procédures d'inscription et de réinscription, ces changements deviennent fastidieux et quiconque s'entête à s'adonner à ce genre de transaction risque de se faire choper et la suite risque d'être désagréable.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires