Sign in
Download Opera News App

 

 

Médecine traditionnelle : Béninois, Maliens, Sénégalais et Ivoiriens à l’école de la Chine

Une Foire de la médecine traditionnelle se déroule depuis le 15 octobre dernier en Côte d’Ivoire. Organisée par la fédération des tradi-praticiens de Districts et le programme nationale de promotion de médecine traditionnelle, C’est au grand carrefour de Treichville communément appelé Gare de Bassam que s’est installé le village de la dite foire .Sous des bâches, leurs produits issus de la pharmacopée bien mis en évidence, les tradi-practitiens venus de plusieurs pays d’Afrique passent des journées entières à prendre en charge des patients qui viennent à eux. Ici, tous les maux ou presque, semblent avoir des solutions. Hommes, femmes et enfants qui se rendent à cette foire ont la possibilité de bénéficier, des consultations des soins et surtout de la pharmacopée africaine et Chinoise. Partenaire de l’événement, L’association pour la sauvegarde et la promotion de la pensée d’El Hadj Boubacar Gamby Sakho qui œuvre dans la création d’un cadre d’échange et d’amélioration des capacités des médecins traditionnels africains a fait venir des experts sénégalais et béninois de la médecine chinoise pour appuyer la cinquantaine de médecins traditionnels qui participent à cette foire. Venus du Sénégal, du Bénin, du Mali et bien entendu de la Côte d’Ivoire, ces médecins traditionnels bénéficient donc à longueur de journée de l'expertise chinoise apportée le docteur Mame Awe Diop, diplômée de médecine chinoise à Pékin et Nankin, première sénégalaise à ouvrir un cabinet à Dakar et du docteur William Wakil Omore spécialiste de Médecine Chinoise, venu du Benin.Pour rappel, l’Association pour la sauvegarde et la promotion de la pensée d’El Hadj Boubacar Gamby Sakho travaille depuis plusieurs années déjà à rapprocher les médecines traditionnelles Chinoises et africaines, pour favoriser la mutualisation des pratiques et le développement des techniques médicinales communes. Sachant que ces deux médecines ont des points de convergence surtout au niveau l’approche holistique du vivant mais aussi dans les thérapies. En Côte d’Ivoire, Environ 1/5 de la population est pris en charge dans le système sanitaire moderne. La médecine traditionnelle si elle est bien encadrée, pourrait donc être une vraie source de soulagement pour une grande partie de la population. En attendant, la foire de médecine traditionnelle reste ouverte jusqu'au 30 octobre prochain.

Axelle Eyenga

Content created and supplied by: Axelle_Eyenga (via Opera News )

bassam chine ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires