Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : un agent de santé incarcéré pour fausse signature et création de laboratoire virtuel

(Photo d'illustration)

La Coalition des syndicats de la santé (COALISANTE) a tenu ce vendredi 10 septembre 2021, au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody, une Assemblée générale extraordinaire. Au cours de cette AGE qui s’est articulée autour de 4 points essentiels, a savoir les informations, l’état des revendications de la coalition, les primes Covid-19 et les divers, le porte parole de la Coalisanté Koffi Narcisse a informée l'assemblée de l’incarcération d’un technicien biomédical à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Sans toutefois donner plus de détail, il a indiqué que l'agent de santé a été arrêté puis conduit à la MACA pour « une histoire de fausse signature et de laboratoire virtuel ».

Aussi, à l’issue de cette importante rencontre, une grande résolution a été prise face au laxisme dans la résolution des revendications des agents de santé, tant fonctionnaires que contractuels. Il s’agit en effet du dépôt d’un préavis de grève dès le lundi 12 septembre 2021, auprès de l’autorité en charge de la santé en Côte d’Ivoire. Une décision prise à l’unanimité par l’ensemble des syndicats membres de la COALISANTE.

Selon le porte-parole de la coalition Koffi Narcisse, après le dépôt de ce préavis de grève, une tournée sera organisée sur l’ensemble du territoire national en vue de sensibiliser et mobiliser les autres camarades de lutte. Il faut dire que cette décision fait suite aux nombreuses démarches menées par la coalition dans le but de trouver des réponses favorables à ses revendications qui, jusque-là, sont tombées dans des oreilles de sourds.  

Au titre desquelles revendications on a entre autres, le non-paiement de la prime Covid-19 à des milliers d’agents de santé, l’arrestation “arbitraire’’ de certains agents, le statut de l’Institut nationale de formation des agents de santé (INFAS) et le recrutement du personnel contractuels et techniques. Pour M. Narcisse et son adjoint Valentin Koulaï, qui parlaient aux noms de tous leurs camarades, il est inadmissible qu’un pays de la trempe de la Côte d’Ivoire ne puisse pas trouver des solutions à ces difficultés qui n’honorent pas le système sanitaire ivoirien.

« Les dossiers de nos revendication n’avancent pas malgré le bienfondé de notre lutte. Quand on se renseigne au niveau du ministère de la Santé, on nous sert toujours le même plat, en nous signifiant que nos dossiers sont sur la table du président de la République. Or, nous t’endons encore vers la fin d’une autre année », s’est indigné Valentin Koulaï. Relevant point par point toutes leurs revendications non-satisfaites, il dira par ailleurs que le cas de l’INFAS est préoccupant, « puisque le système LMD instauré par les autorités n’est pas sanctionné par une licence à la fin de la formation ».

« Les étudiants  en licence 1 à l’INFAS vont sortir trois ans plus tard avec un diplôme d’Etat de grade B3. Pourtant, la logique aurait voulu qu’ils ressortent avec la licence en main. Au vue donc de tout ce qui se passe à l’INFAS, nous pouvons dire que l’institut est plongée dans une arnaque académique qui ne dit pas son nom », a martelé Valentin Koulaï.

Christ Kouamé 

Content created and supplied by: ChristKouamé (via Opera News )

cocody covid-19 ivoire koffi narcisse

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires