Opera News

Opera News App

Les bienfaits de l'éternuement

Zeusscommunication
By Zeusscommunication | self meida writer
Published 14 days ago - 16 views

Les bienfaits méconnus de l'éternuement

L'expiration brutale réactive les cellules ciliées qui purifient l'air inhalé.

L'éternuement permet aussi d'expulser des particules pathogènes ou toxiques.

L'éternuement permet aussi d'expulser des particules pathogènes ou toxiques. Centers for Disease Control

Des picotements fusent subitement dans tout le haut du nez. «Atchoum!» Rien à faire, ça va recommencer. «Aaaaatchoum!» Mais pourquoi diable éternue-t-on lorsque l'on n'est pas malade? Selon des chercheurs de l'université de Pennsylvanie (États-Unis), cette explosion irrépressible ne permet pas seulement de chasser les particules et autres pathogènes qui peuvent encombrer le conduit nasal. Elle a une autre fonction, jusqu'alors insoupçonnée. En provoquant une surpression à l'intérieur des poumons jusqu'au nez, l'expiration brutale d'air redynamise le système de circulation du mucus chargé de piéger les poussières et de les éliminer (The FASEB Journal, août 2012).

Quand votre ordinateur commence à ramer, vous l'éteignez. Quand vous le redémarrez, il marche mieux. L'éternuement est un peu le Crtl Alt Suppr du système respiratoire, il relance la machine, résume Noam Cohen qui a piloté les expériences de laboratoire conduites par son équipe. C'est une fonction de secours et de maintenance du système respiratoire.

Dans des conditions normales, l'air inhalé est purifié avant d'arriver dans les alvéoles, là où s'effectuent les échanges gazeux (oxygène contre gaz carbonique). Les poils du nez ont un rôle très secondaire, ils ne retiennent que les grosses poussières. Le nettoyage de fond est assuré par deux types de cellules qui tapissent les parois de toute la tuyauterie en amont: nez, trachée et bronches. D'abord, les cellules épithéliales qui produisent les sécrétions visqueuses (le mucus). Elles piègent les poussières et empêchent le dessèchement des parois. Ensuite, les cellules ciliées qui font glisser le mucus chargé d'impuretés comme un tapis roulant vers la bouche ou les narines. Chacune de ces cellules compte une centaine de poils microscopiques équipés à leur extrémité de crochets. Soumis à des battements fréquents, les cils agrippent le mucus et le font remonter vers la sortie en se détendant comme des fouets. En hiver, e mécanisme est ralenti par le froid, ce qui favorise les rhumes.

«Une piste thérapeutique»


L'éternuement se produit quand le système de purification commence à dysfonctionner. Les chercheurs l'ont découvert en cultivant en laboratoire des cellules ciliées prélevées dans le nez de souris et d'humains. «L'opération n'est pas douloureuse et la culture est facile», précise Christelle Coraux, spécialiste de l'épithélium respiratoire à l'Inserm (Reims). En soumettant ces cellules aux mêmes conditions de pression que celles provoquées lors d'un éternuement (énergie et durée), ils ont constaté une augmentation de la fréquence des battements. Cette dernière est activée par la production de plusieurs molécules spécifiques que les chercheurs américains ont retrouvées dans des concentrations élevées chez des personnes venant juste d'éternuer. Finalement, si certaines personnes éternuent souvent, c'est parce que leurs éternuements ne sont pas efficaces. «Mettre des gouttes de ces molécules dans le nez pourrait constituer une piste thérapeutique», concluent Noam Cohen et son équipe. «Les éternuements allergiques relèvent d'un autre processus, souligne de son côté Christelle Coraux. Et pour les pathologies plus lourdes, la piste des cellules souches épithéliales est la plus sérieuse».

De bonnes bactéries contre la sinusite chronique


La sinusite chronique est une pathologie très invalidante. Caractérisée par une inflammation des sinus pendant plus de douze semaines, elle entraîne une grande fatigue et peut conduire à la dépression. Les traitements actuels comprennent des anti-inflammatoires et des antibiotiques. Des chercheurs de l'université de San Francisco tablent sur une autre stratégie thérapeutique. Au lieu de cibler et d'éliminer les bactéries à l'origine de l'infection, ils envisagent d'intervenir sur la flore nasale des personnes atteintes de sinusite chronique en introduisant de bonnes bactéries. En effet, grâce aux nouvelles techniques d'analyses d'ADN, ils ont découvert en abondance, sur les parois nasales des personnes saines, des bactéries produisant de l'acide lactique (Lactobacillus sakei). À l'inverse, la flore nasale bactérienne de toutes les personnes atteintes de sinusite chronique s'est révélée très pauvre. Les lactobacilles y sont presque inexistants. Une bactérie appartenant au genre Corynebacterium est en revanche largement dominante. Cette dernière, peut-être à l'origine de la sinusite selon les chercheurs, ne se trouve quasiment pas dans le nez des personnes saines car elle est inhibée par les lactobacilles… La manipulation des communautés microbiennes constitue une piste thérapeutique sérieuse pour un autre organe clé des humains: l'intestin.

Content created and supplied by: Zeusscommunication (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Santé: quelques astuces pour éliminer le "Bouton de Fièvre"

15 minutes ago

1 🔥

Santé: quelques astuces pour éliminer le

Législatives / Plateaux : voici le geste fort de Ouattara Dramane (OD) qui attire l'attention

27 minutes ago

9 🔥

Législatives / Plateaux : voici le geste fort de Ouattara Dramane (OD) qui attire l'attention

Le retour glorieux du Barça pour filer en finale de la Coupe !!

1 hours ago

31 🔥

Le retour glorieux du Barça  pour filer  en finale de la Coupe !!

Législatives du 06 Mars : Un produit de campagne d'un candidat RHDP suscite les railleries des GOR

1 hours ago

71 🔥

Législatives du 06 Mars : Un produit de campagne d'un candidat RHDP suscite les railleries des GOR

Les Lifeuses : quand la coupe de cheveux divise les fans de Nathalie Koah et de Suy Fatem

1 hours ago

680 🔥

Les Lifeuses : quand la coupe de cheveux divise les fans de Nathalie Koah et de Suy Fatem

Un homme dépense des millions pour se transformer en Dragon

1 hours ago

13 🔥

Un homme dépense des millions pour se transformer en Dragon

Grand P, le mari d'Eudoxie Yao se fait une beauté par des soins du visage

15 hours ago

1203 🔥

Grand P, le mari d'Eudoxie Yao se fait une beauté par des soins du visage

La photo du jour : quand Grand P se fait des soins du visage pour se rendre tout beau

15 hours ago

6338 🔥

La photo du jour : quand Grand P se fait des soins du visage pour se rendre tout beau

Côte d'Ivoire : Le vaccin contre le Covid-19 inquiète

22 hours ago

343 🔥

Côte d'Ivoire : Le vaccin contre le Covid-19 inquiète

Comment guérir les crampes aux jambes et ne jamais plus en avoir

23 hours ago

15 🔥

Comment guérir les crampes aux jambes et ne jamais plus en avoir

COMMENTAIRES