Sign in
Download Opera News App

 

 

Diallo Moussa Mamadou, le Vice-Président de la FIAMC exhorte la pratique du sport pour le bien être

M. DIALLO Moussa Mamadou (Vice-Président de la FIAMC en charge de la Promotion, de l’Organisation et des Méthodes) a animé une conférence sur " le vieillissement et la pratique du sport" ce samedi 03 mars 2021 au CESAM de Yopougon.

A l'entame de sa conférence , il a évoqué les idées majeures que sont le vieillissement et ses modifications physiologiques chez un sportif, en s'appuyant sur la pratique du sport pour une forme du « bien vieillir », et, la synthèse des influences réciproques des deux notions.

Pour le conférencier : "Bouger, c’est la santé, c’est aussi bien vieillir ! Bien démarrer dans la vie, respecter des mesures simples de bonne hygiène de vie, c’est certes nécessaire, mais pas suffisant. Pratiquer une activité physique régulière et sportive, voire un sport dans de bonnes conditions, reste une garantie de qualité de vie. En effet, être actif (ve) permet au corps de rester jeune et en excellente santé !"a t-il soutenu.

Et , il a renchérit" Pour être en forme, en principe, il faut pratiquer une activité physique et sportive au moins deux (02) fois dans la semaine. La durée de chaque séance doit être au minimum d’une demi-heure, l’idéal serait d’approcher une heure au total, comprenant des échauffements, des exercices physiques et la récupération. À l’exception, on se contentera d’une marche de trente (30) minutes par jour : en faisant le tour de la cité, en montant les escaliers, en allant faire les courses à pied… ».

Dans le développement des termes clés de sa conférence, il a voulu faire remarquer une complicité très liées entre les deux notions ( vieillissement et pratique du sport).

Le vieillissement correspond à l’ensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de l’organisme suivant l’avancée en âge. Il est la résultante des effets de facteurs génétiques – le vieillissement intrinsèque – et de facteurs environnementaux auxquels est soumis l’organisme tout au long de la vie.

C’est un processus lent et progressif qui doit être distingué des effets des maladies. Quant à la pratique d’une activité physique, c’est l’ensemble des activités qui mettent en mouvement le corps et qui regroupent à la fois l’exercice physique de la vie quotidienne (monter les escaliers, faire du jardinage), l’activité physique de loisirs (jouer au maracana, au basket-ball, à la pétanque), et, la pratique sportive régulière (être inscrit auprès d’une fédération pour y exercer un sport donné).

Le sport pour la santé doit être l’un des enjeux de la FIAMC qui ne manque pas, au travers de ses actions (mise en place des ligues, organisation de compétitions, nuit des arts martiaux chinoiserie), de valoriser les bienfaits de la pratique des activités physiques et sportives pour la santé.

Un débat peut être ouvert sur les possibilités offertes aux licenciés, sur le sport-santé pendant les heures de travail et sur l’éventualité de mise à disposition des structures appropriées.

Pour plusieurs maladies héréditaires et/ou chroniques, l’exercice physique est bénéfique. Toutefois, il est utile de rappeler que la meilleure prévention de la perte osseuse est une activité physique régulière et en charge débutée dès le plus jeune âge. Il n’y a pas d’âge pour pratiquer une activité sportive. L’âge ne constitue pas une contre-indication pour « bouger ».

Toutes les pratiques sportives peuvent contribuer à l’amélioration et au maintien des capacités physiques (et souvent intellectuelles) : ce qu’il faut faire, c’est se fixer des objectifs réalistes, à partir d’une bonne évaluation et ne pas forcer les/ses limites. Il ne s’agit plus de performance à atteindre, mais de gymnastique d’entretien et de maintien de la forme, de la santé. Plus on vieillit, plus la pratique doit être continue « à son niveau et à sa vitesse », éviter les sports trop rapides, trop intenses qui feraient courir des risques inutiles.

Chaque pratique sportive comprend les trois (03) critères que sont : 

- l'intensité : un sport commence à être intense quand vous commencez à transpirer / à suer ; 

- la durée : il est recommandé de faire chaque semaine 150 minutes, soit 2H30 mn d’activité et d’endurance modérée, par périodes d'au moins 10 minutes ;

- la fréquence de la pratique par semaine : c'est l'essentiel ! Il est mieux de faire quelques minutes d’exercice par jour de façon régulière, qu'intensément une fois par mois.

Ce qui importe, « c’est d’ajouter de la vie aux années plutôt que des années à la vie », parce que si la durée de la vie est prédéterminée par la durée de vie des cellules constitutives de nos organes, cela ne doit aucunement nous empêcher d’agrémenter notre vie prédéterminée en termes de qualité de vie avec ce que nous aimons, ce qui nous fait plaisir de façon modérée ! La vieillesse, c’est dans la tête, la jeunesse, c’est dans la tête. À nous de faire le bon choix : le choix de la qualité de vie à mener pour nous faire plaisir durant le temps de passage sur terre... Ce temps est si court... ! »

Cette conférence s'est déroulée en présence de la Direction Technique Nationale de la FIAMC, du Vie-Président de l’Association Ivoirienne de Wushu Léopard (AIWL), et, de Me Ricardo BHALY (Champion d’Afrique poids lourds African Wushu Federation – AFWF).

edmond kouassi ( Eddydy)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

vice-président

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires