Sign in
Download Opera News App

 

 

Les aide-ménagères :ces femmes à tout faire dans le foyer des autres

Les aide-ménagères sont des filles ou des femmes qui ne travaillent ni dans l'administration publique, ni dans l'administration privée, ni dans le secteur informel et qui font le ménage dans d'autres familles que les leur .Elles sont communément appelées servantes, " bonnes" ou "nounoues". Généralement célibataires, elles choisissent de se faire employer pour le compte d'une famille, moyennant salaire. Dans certaines familles aisées, elles sont utilisées soit pour faire uniquement la vaisselle ou la lessive. Ailleurs, c'est pour l'entretien général de la maison, surveiller les petits enfants, les accompagner à l'école ou faire la cuisine pour la maisonnée.Dans d'autres familles, la seule fille est engagée pour plusieurs activités à la fois. Leur rémunération varie parfois de vingt mille francs à soixante mille francs dans un cas comme dans l'autre. Parmi ces servantes, les plus chanceuses bénéficient du même traitement que les enfants de la famille. En effet, la maîtresse de maison s'occupe de leur entretien en dépit du pécule qui leur est alloué chaque mois. Elles peuvent alors économiser leur revenu mensuel pour s'insérer plutard dans le commerce ou toute autre activité pouvant leur permettre de se prendre en charge durant tout le reste de leur vie, en attendant d'être un jour propriétaire d'un foyer. Les moins chanceuses vivent un calvaire. Dans la famille d'acceuil,la patronne présente un caractère acariâtre. Là-bas, quoique laborieuse, le traitement subi par la servante frise l'esclavage des temps anciens. Elle fait tout le temps l'objet de brimades parce que quoi qu'elle fasse, la patronne demeure insatisfaite.Dans certains cas, la maîtresse de maison ne veut pas voir la servante coquette, dans une tenue décente, sous le fallacieux prétexte que son époux va être séduit. Dans d'autres cas, la "nounoue" peut être victimes de viols orchestrés par les grands garçons de la maison. Il faut reconnaître sincèrement que cette "profession"de servante réduit le vagabondage et la prostitution des filles. Ce pendant,les organisations des droits de la femme doivent connaître et recenser les familles qui emploient ces filles de menage, y entreprendre des visites domiciliaires afin d'améliorer le rapport vertical entre ces partenaires.

Content created and supplied by: EmmaDouwoley (via Opera News )

les aide-ménagères

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires