Sign in
Download Opera News App

 

 

Cherté de la vie : tout le monde en souffre !

La cherté de la vie est en ce moment au coeur de tous les débats. Les plaintes fusent de partout. Des ivoiriens issus de toutes les couches sociales se disent exaspérés par les prix des vivres et des non-vivres qui grimpent sans cesse. Sur nos marchés, les denrées alimentaires sont de plus en plus hors de la portée des bourses des ménages. Le riz, la viande, l'huile et la viande ont vu leurs prix grimper. Sur la toile, des internautes célèbres tels que Hayek Hassan et Seriff Tall ont déjà dénoncé la cherté de la vie.

Si on n'y prend garde, la cherté de la vie pourrait engendrer des problèmes plus grands. La précarité et la faim ont toujours été le terreau de comportements détestables auxquels tout le monde est exposé. Pauvres et fortunés, tous peuvent souffrir des malheurs des couches défavorisées.

'' La vie chère est l'écosystème parfait pour le développement des maux tels que la corruption, l'anarchie, la paupérisation et le banditisme sous toutes ses formes car tout homme privé de pain devient un danger pour la société. Il faut comprendre que si pour certains, faire des projets d'achat de la septième voiture ou la construction de la cinquième villa sont choses aisées, pour le grand nombre, deux maigres repas quotidiens constituent les seuls luxes qu'ils peuvent s'offrir et qu'il faut impérativement leur garantir '', a écrit l'écrivain ivoirien Jean-Philippe Ouguin dans un post publié sur sa page Facebook ce lundi 19 Juillet 2021.

Il est donc temps que les autorités ivoiriennes prennent le taureau par les cornes afin d'endiguer ce problème dont tout le monde souffre. Ventre affamé n'a point d'oreilles, dit l'adage.

Dan Singault de Blagouin

Photo d'illustration : une vue d'un marché

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires