Sign in
Download Opera News App

 

 

Santé : un centre dédié à la drépanocytose inaugurée à Abidjan

La maison de la drépanocytose internationale a été inaugurée, le mardi 25 janvier 2022, à Abidjan-Cocody Riviera Palmeraie.

A cette occasion, Dr Caty Keryhuel, naturopathe responsable de ce centre a souhaité la mise sur pied d’un programme national de lutte contre la drépanocytose. Ce programme à l’entendre sera un appui aux centres spécialisés à la drépanocytose à travers le pays, en vue de soulager les malades au plan professionnel et financier.

La naturopathe a par la suite exprimé son désir de voir cette maladie inscrite comme sur la liste des problématiques de santé publique. « Le taux de prévalence de la drépanocytose en Côte d’Ivoire, selon les estimations de la communauté scientifique, varie entre 14 et 18%, en fonction des régions ; avec une prédominance dans la partie nord du pays. Selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), la drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue au monde ; touchant plus de 50 millions de personnes » a-t-elle affirmé. Pour Dr Caty Keryhuel au plan social, cette maladie génétique est responsable de l’absentéisme scolaire et professionnel, ainsi que de la perturbation dans les foyers (abandon des enfants par le conjoint malade, séparation, divorce...) et une altération psychologique des patients qui se sentent marginalisés. Elle a insisté sur le traitement curatif "Drepaker" qui a déjà fait des heureux.

Leila Chambas, réalisatrice télé a par ailleurs partagé son témoignage car aujourd'hui guérie de la drépanocytose. Elle a décrit ce mal comme une maladie caractérisée par une mutation d’un seul gène affectant l’hémoglobine. Elle a indiqué que la drépanocytose se manifeste par 3 grands syndromes : l’anémie, l’ischémie des organes (diminution de l’apport du sanguin artériel à un organe) et les infections sévères. Pour avoir vaincu la drépanocytose Leila Chambas a révélé qu’elle est une maladie de douleur permanente, c’est un facteur de pauvreté extrême des familles et de sous-développement national. « Le coût de la prise en charge des patients est supérieur à 500 mille fcfa par an, sans compter les éventuelles interventions chirurgicales et les hospitalisations », a-t-elle dit.

A noter que La drépanocytose est une maladie génétique dans laquelle les 2 parents sont le plus souvent porteurs sains (transmetteurs non malades) d’une anomalie (mutation) de l’hémoglobine, appelée hémoglobine S (l’hémoglobine normale est appelée hémoglobine A). Les 2 parents sont AS et ont donc pour chaque naissance un risque sur quatre d’avoir un enfant malade SS.

Content created and supplied by: Franchouseri (via Opera News )

Abidjan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires