Sign in
Download Opera News App

 

 

Zikisso: des villageois craignent de voir leurs plantations être détruites par des individus suspects

Des habitants sont inquiets pour leurs plantations

Les populations de Zikisso, (dans le département de Lakota), ont le sommeil troublé depuis quelques jours. Elles ont peur de voir leurs plantations de café et cacao créés à la sueur de leur front détruites ou passer aux mains des individus inconnus qui les agacent ces derniers temps. Aujourd'hui, ces populations sont perturbées par la présence d'individus suspects qui ont l'intention de leur spolier des plantations entières sous le prétexte que ces plantations seraient situées sur des parcelles de l'État. De quoi s'agit-il au juste?

Deux ans en arrière, comme nous l'ont confié des villageois, un groupe d'individus s'étaient déjà présentés une fois aux populations des différents villages de la sous-préfecture de Zikisso(localité située à environ une trentaine de kilomètres de Lakota). Ceci, pour informer les villageois de leur mission dans la région. Cette mission était de dire aux populations que certaines d'entre elles ont leurs plantations situées sur des aires réservées de l'État. En termes clairs , on leur fait savoir que leurs plantations se trouvent dans une forêt classée( ce qui est totalement faux) sans montrer les véritables preuves.

En effet, avec la complicité de certaines autorités locales, ces individus qui prétendent être envoyés par l'Etat de Côte d'Ivoire ont abattu de grosses billes se trouvant dans ces plantations. Chose curieuse, ce sont les arbres se trouvant dans la prétendue "forêt classée" qu'ils abattent. Une forêt classée qu'ils nomment " forêt classée Gaga" qui n'existe, à la vérité, nulle part sur la cartographie forestière de Côte d'Ivoire. 

A la suite de quelques articles parus dans la presse dénonçant cette forfaiture, ces individus s'étaient tous repliés pour éviter de se faire prendre. Mais, à en croire les villageois, ces mêmes individus sont de retour dans la région. Et ce, depuis le début de cette semaine. Ces individus ont refait surface avec leur même méthode : intimider les populations en leur demandant de ne pas s'opposer à leur travail qu'ils sont venus accomplir. Ce travail consiste à abattre les gros arbres dans des plantations ciblées. 

Face à la situation, plusieurs questions se posent. Qui sont réellement ces individus qui agissent et règnent en maîtres des lieux sans être inquiétés par les autorités administratives et coutumières ? L'Etat conseille-t-il d'abattre des billes de bois dans les forêts classées ?Ces individus sont-ils vraiment des représentants de l'État comme ils le prétendent ? Les autorités locales sont-elles impliquées dans ce qui arrivent aux populations ? Jusqu'à où pourront-ils arriver cette spoliation qui ne dit pas son nom? 

Autant d'interrogations qui, certainement trouveront réponses avec les autorités de la ville qui, elles seules peuvent agir pour donner la vraie identité de ces individus qui inquiètent depuis quelques jours les populations de la région :

" On ne sait vraiment pas qui sont ces individus qui disent venir de la part du gouvernement pour dégager des villageois de leurs plantations sous prétexte que ces champs sont situés sur des aires classées de l'État. Pourtant ce sont des champs que nos parents et arrière parents ont légué à leurs progénitures. Pourquoi est-ce maintenant qu'on nous parle de forêts classées ?On ne sait pas quel deal ils ont signé avec les autorités administratives et coutumières mais quand ils agissent ainsi, aucune d'elles ne réagit et ça nous fait peur. Des pères de famille qui voient leurs plantations être occupées et voir tous les arbres abattus, c'est inadmissible" s'est inquiété G.Jonas, habitant de la ville.

Vivement que le gouvernement puisse intervenir avec diligence sur la situation des planteurs de la région qui ont le sommeil troublé depuis que ces individus ont investi les lieux. Si rien n'est fait, certains parents planteurs qui vivent des fruits de leur dur labeur risquent de se retrouver sans biens.

JT

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

Lakota Zikisso

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires