Sign in
Download Opera News App

 

 

Étouffée par la Covid-19, l'Inde brûle ses cadavres dans les rues

Un spectacle très pathétique et dramatique se joue dans les rues de New Delhi. Ceci n'est guère autre chose que des corps humains. Submergé par les morts liés à la Covid-19, la capitale transforme ses parking, ses places publiques en de véritables crematoriums de forum.

Des centaines de bûchers brûlent des corps emmenés par les familles meurtries suite de la Covid-19.

JITENDER SINGH SHANTY, le coordinateur d'un centre de crémation de New Delhi à partagé avec pleure aux yeux, le constat très déplorable de ce phénomène. Il affirme :" la deuxième vague de Covid-19 à commencé vers le 05 ou le 06 Avril 2021. Au départ, près de 05 à 10 corps étaient emmenés mais depuis hier, nous avons eu un maximum de 122 crémation en une journée. Hier et aujourd'hui, nous avons dépassé la centaine".

De plus, confronté au manque accru d'oxygène et de médicaments, New Delhi reste le principal foyer de l'épidémie en Inde.

Les hôpitaux et les pompes funèbres y sont saturés " Des médicaments comme le remdesivir et d'autres ne sont pas disponibles mais, c'est l'oxygène qui fait beaucoup défaut et nous avons du mal à admettre les patients graves qui ont besoin d'un respirateur.

Donc, la plupart des patients sont renvoyés car, nous n'avons pas assez d'oxygène et de remdesivir pour traiter les patients. " affirma le Dr Rajesh M, directeur gênéral d'un hôpital dans le sud de L'inde.

Alors qu'elle avait réussi à contenir l'épidémie en 2020, L'inde vient de franchir les 200 000 morts du Covid. Un chiffre vraisemblablement sous-estimé. Souvenons nous aussi que le pays a enregistré aussi ce mercredi un record déplorable mondial de plus 300000 contaminés ce mercredi. 

Content created and supplied by: DjatchiDahiEmmanuel (via Opera News )

covid-19 new delhi singh shanty

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires