Sign in
Download Opera News App

 

 

Flambée des prix des denrées sur les marchés : le gouvernement doit vite agir

Le panier de la ménagère est menacé. Pour parler avec humour qu'on lui reconnaît , l'Ivoirien parle du sachet de la ménagère qui est percé , juste pour dire qu'il ne contient pas des choses de valeurs ...

Depuis quelques semaines , les boutiques , supérettes de quartier ,et sur nos marchés où sont vendus les produits de première nécessité font l'objet d'une véritable grogne des consommateurs . Un constat fait sur le marché de Selmer dans la commune de Yopougon montre l'exedent des prix pratiqués

- riz cassé : 450 au lieu de 400 f

- riz de luxe long grain : 800 f au lieu de 500 ou 600 f ,il y a deux mois ...

Sur les tables des femmes et dans les boutiques, riz , huile , tomates , piment , savons... tous les produits utilisés au quotidien ont vu leurs prix augmentés . Même la viande de bœuf , anciennement à 2300 le kg est désormais à 2500 voir 2800 et plus .

Mais, qu'est qui est à l'origine de cette augmentation généralisée ? Une dame du nom de Akouba , interrogée ne semble même pas savoir d'où provient ces nouveaux prix . Mais elle affirme avec humour ou un air moqueur que cela serait dû à la maladie du Covid-19 ou encore du fait du délestage dû aux coupures récentes d'électricité .

Vrai ou faux ! Mais les autorités semblent être muettes, car pas de dispositions rigoureuses pour l'heure .

Ainsi donc, face à la montée vertigineuse des prix des denrées sur nos marchés , le gouvernement doit vite et vite agir . Pourquoi ne mettrait il pas aussi en place , un Conseil national contre la vie chère , comme celui de la sécurité ?

Nous y reviendrons .

N'momblee'kouah .

Content created and supplied by: N'monblee'kouah (via Opera News )

covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires